Cameroun - opération Epervier : Urbain Olanguena Awono, ex ministre de la santé toujours à l'hopital

L’actuel pensionnaire de la prison centrale de Kondengui à Yaoundé a subi avec succès une opération chirurgicale le 1er septembre 2016.
L’ex-Ministre de la Santé publique, Urbain Olanguena Awono, est interné à l’Hôpital Central de Yaoundé depuis le 29 août 2016.

Olanguena
Olanguena (c) Cameroon-info

Il a subi avec succès une opération chirurgicale le jeudi 1er septembre 2016. À en croire Le Quotidien de l’Économie du jeudi 8 septembre 2016, ses jours ne sont pas en danger, il reste interné pour un meilleur suivi. «N’eut été les conditions sanitaires déplorables au sein de la prison, l’ancien MINSANTE y serait retourné pour continuer ses pansements», indique une source qui, selon le journal, prend régulièrement des nouvelles à son chevet.

Le Quotidien de l’Économie (LQE) indique que c’est le plateau technique inexistant de la prison centrale de Yaoundé qui a conduit à une hospitalisation externe de l’ex-Ministre. LQE révèle que l’ex-MINSANTE a, depuis près de 4 ans, «subi les incommodités d’un kyste logé sous sa peau. Quelques fois, ses codétenus l’on vu en béquilles, incapable de s’assoir, preuve des moments de souffrance que cette anomalie lui fait vivre», peut-on lire.

Âgé de 61 ans, le détenu a compris que le traitement sommaire appliqué par l’infirmerie de la prison était dérisoire. Il a par ailleurs été très difficile pour lui d’obtenir une autorisation d’internement des autorités pénitentiaires. Urbain Olanguena Awono, selon LQE, se remet de son opération chirurgicale et devrait recevoir d’ici peu son bon de sortie.

Le journal rappelle que l’ex-MINSANTE est pensionnaire de la prison centrale de Yaoundé depuis le 31 mars 2008. Il y purge une double peine de 15 et 20 ans de prison pour détournements de fonds publics. «L’ancien ministre continue de clamer son innocence», peut-on lire. Le temps n’étant pas la denrée la plus rare en prison, il s’occupe en rédigeant des livres. L’ex-Secrétaire Général à la Présidence de la République est auteur de plusieurs ouvrages. Le dernier en date, est intitulé «Mensonges d’État: Déserts de République au Cameroun», publié le 7 mars 2016 aux éditions Schabel. Dans ce livre, il dit entre autres toute sa «réprobation au sujet de son arrestation et de ses procès».

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !