Stéphane Tiki, sa réponse à la polémique " Sans-papiers"

Alors que la polémique enfle et que Stéphane Tiki s'est mis en congés de la présidence de l'UMP, le jeune Camerounais a répondu à tous ses détracteurs ce 10 Février. LeBledParle.com s'est procuré cette réponse tant attendue et vous la fait découvrir.

Dans son élan de réunion et de reconquête nationale, Nicolas Sarkosy aurait bien aimé se passer d'une nouvelle polémique  surtout quand elle vient de son propre camp. Il devra faire en tout cas faire avec la situation de Stéphane Tiki, le jeune Camerounais sans papiers et engagé depuis longtemps dans le parti de droite. Accusé par les médias d'être un sans-papier contre les sans-papiers et par les étudiants d'étrangers de trahir leur cause, le jeune diplômé de 27 ans s'est fendu d'un communiqué sur sa page facebook pour répondre à ses détracteurs :

" Ce que je peux lire dans la presse sur la situation me concernant est inexact et mensonger.
Il n’y a en réalité aucun sujet, j’ai fait une demande de naturalisation qui est en cours.
Ma sœur est française, mes parents ont été mariés en France par Jacques Chirac, j’ai fait mes études en France.
Je suis engagé à l’UMP, depuis 2006, parce que j’aime la France et pour défendre ses valeurs comme le travail et le mérite. Je n’ai pas attendu d’obtenir la nationalité française pour m’engager pour ce pays que j’aime.
Je vis en France, j’ai étudié au lycée Français et en France, je travaille en France. Je respecte les institutions et surtout j’aime profondément la France !
Tant pour garantir l’issue favorable de ma demande, que pour assurer la sérénité de l’action des Jeunes Populaires, j’ai décidé de me mettre en congé de sa direction. Mon engagement au service de la France et de ma famille politique reste intact, sincère et entier.
C’est une polémique infamante."
Stéphane TIKI   - 
© facebook

Selon le journal MetroNews, c'est pourtant la gauche qui a lancé une pétition pour soutenir le jeune homme dans sa situation administrative. Quoiqu'il en soit, Stéphane Tiki aura eu une de ses grandes expositions médiatiques et pas forcément pour la bonne raison.

© T. Koko Aldo, LeBledParle.com

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !