Cameroun : La revue de presse du mardi 25 janvier 2022

Très chers abonnés, bonjour et bienvenus à votre nouvelle édition de la presse. À la Une des journaux parus ce matin, la qualification des Lions indomptables en quarts de final de la CAN 2021, et d’autres actualités autour de la compétition.

Les Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Le Cameroun et les Comores se défiaient lundi 24 janvier 2022 pour un billet pour les quarts de finale de la CAN 2021. Une rencontre déséquilibrée sur le papier, les Cœlacanthes étant décimé par le Covid et obligé de jouer avec un joueur de champ dans les buts. Le pays hôte et favori de la compétition a néanmoins eu de la difficulté pour arracher la victoire finale.

Le Messager en kiosque ce mardi parle d’une qualification en « deuil ». Pour cause, une bousculade à l’entrée du Sud du stade, quelques minutes avant le début du match a entrainé au moins 8 morts et plusieurs blessés.

La même information fait la Une du quotidien Le Jour. En effet, relate notre confrère, de nombreux supporters massés devant l’entrée du stade pour passer les contrôles de test Covid-19, puis de billets puis intégrer le ventre d’Olembé, ont été la cible d’une bousculade qui a couté la vie à au moins 8 d’entre eux. « Devant la pression des supporters, la police, dépassée, aurait alors décidé d’ouvrir les grilles. Et c’est ce qui aurait provoqué le mouvement de foule et la bousculade meurtrière », apprend-on.

Le journal Intégration ne parle pas de bousculade, mais estime que cette qualification des Lions indomptables pour les ¼ de finale, a « un goût amer pour le Cameroun ». Entre autres raisons évoquées par notre confrère, des erreurs d’arbitrage, le carton rouge à l’entame du match qui sanctionne le Comorien Najim Abbou. Des obstacles malgré qui n’ont pas avantagés les hommes de Conceiçao sur le plan offensif, pense Intégration.

Sortons de la CAN, pour évoquer l’affaire Mebe Ngo’o au Tribunal criminel spécial. Mutations qui en fait échos ce jour indique que l’ancien ministre des Transports totalise déjà trois années dans les geôles de la prison centrale de Kondengui. « L’accusation ne parvient pas toujours à fournir les preuves du détournement de près de près de 223 milliards de FCFA contre lui », apprend-on.

Vision Économique indique informe à sa Une ce matin qu’au cours des dix dernières années au Cameroun, les recettes fiscales ont augmenté de 119%. À en croire les explications du journal paru en kiosque, sur la période comprise entre 2010 et 2019, la direction générale des Impôts a enregistré une mobilisation de ressources budgétaires impressionnante nécessaires pour le financement des missions publiques. Ce qui, au regard de ces résultats, la place au rang des grands contributeurs au budget de l’État.

C’est ici, chers abonnés, que nous mettons un terme à cette revue de presse ce matin. Merci d’avoir été des nôtres. À demain pour une nouvelle sortie…