Cameroun : La revue de presse du lundi 24 janvier 2022

Très chers abonnés, bonjour et bienvenus à la revue quotidienne de la presse. Les journaux en kiosque ce matin traitent dans leur grande majorité, de l’incendie enregistré dans le complexe culturel Livs à Bastos dans la matinée du 23 janvier 2022 aux environs de 2 h 30.

Les Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

« Horreur dans une boite de nuit à Yaoundé », titre Cameroon Tribune. Selon le journal, le président de la République, à la suite de ce drame, a présenté ses condoléances aux familles éprouvées, et « instruit la prise en charge totale et gratuite des rescapés ».

Mutations revient aussi sur cet incident survenu au Livs Night-club au quartier Bastos à Yaoundé et qui a fait au moins 16 morts et 8 blessés.

Dr Fanne Mahamat épouse Ousmane, Directeur de la Promotion de la santé au ministère de la Santé publique depuis 2019, fait partie des personnes tuées par le feu dans ce drame nous apprend Échos Santé en kiosque. Âgée de 48 ans, et mère de 3 enfants, elle s’est faite remarquer pour son action dans la lutte contre le Covid-19 au Cameroun, indique le journal.

Le Témoin de Francis Bonga évoque les « non-dits et toute la vérité » sur cet incendie. Selon ce qu’écrit le journal, « certaines personnes dénoncent l’attitude suspect du promoteur de cette boite depuis plusieurs semaines. « Les chiffres évoqués sont loin de convaincre le voisinage de la structure », dans le même temps, note notre confrère, plusieurs révélations s’entrechoquent en attendant l’aboutissement de l’enquête.

Le Jour parle du sacre de Francis Ngannou face à Cyril Gane. Malgré un bon début de combat, ce dernier a vu Francis Ngannou le dominer au sol lors des trois dernières reprises pour s'imposer sur une décision unanime des juges et conserver sa ceinture des lourds. Le Camerounais est un immense champion. Et à notre confrère de titrer en pied de Une « Ngannou le fantastique ».

Parlant de la CAN 2021, Réalités Plus de Paul Ngouaré Kindji annonce l’arrivée d’une deuxième vague de marabouts « puissants » à Yaoundé. Ils sont une centaine et leur rôle est de « fortifier et blinder les équipes qui les ont amenés, et bloquer leurs adversaires », peut-on lire.

Kalara nous explique ce matin pourquoi Edith Kah Wallah a battu Paul Atanga Nji à la Cour suprême relativement à l’ingérence de ce dernier dans la vie des partis politiques. En effet, apprend-on, le Minat avait « abusivement remplacé les présidents de trois partis politiques à la veille de la présidentielle 2018. Après le tribunal administratif de Yaoundé, la Chambre administrative de la haute juridiction vient de rétablir la présidente du CPP dans ses fonctions en gardant le statu quo à l’UPC et au Manidem ». Les détails à lire dans Kalara paru cette semaine.  

Terminons avec cette note triste qui fait le ventre du journal L’Étudiant. La jeune journaliste Duchelle Talla Ivanna n’est plus. Un an seulement après sa sortie d’École (Esstic), elle a raccroché sa plume des suites de maladie. Son portrait est à lire ce matin.

Chers abonnés, cela est toujours un plaisir pour nous de vous servir tous les jours. Merci de nous faire confiance, et à demain pour une nouvelle édition de la revue de la presse nationale.