Cameroun : La revue de presse du jeudi 20 janvier 2022

Très chers abonnés, c’est un plaisir de vous retrouver encore ici ce matin pour vous servir ici ce matin dans le cadre de votre exercice quotidien, la revue de la presse nationale.

Les Unes en kiosque ce jour (c) Lebledparle.com

Deux ministres de la République surpris nus dans la ville de Batchenga dans le département de la Lékié région du Centre. L’information est protée ce matin par le bi-hebdomadaire Le Témoin de Francis Bonga. Selon le journal, c’est pendant les rites de leur maintien en fonction que les deux membres du gouvernement ont été invités à parcourir un kilomètre de marche en tenue d’Adam et Eve. Les détails sur cette actualité sont à retrouver en page 3.

La paix sociale menacée par des noceurs compradors, indique Le Messager. Dans son édition en kiosque ce jeudi 20 janvier 2022, le quotidien de feu Pius Njawé fait savoir qu’une image dévoilant les autorités, logées à la tribune Vip du stade Olembé en sirotant des vins hors de prix, « provoque une onde de choc dans l’opinion publique ».

Parlons de l’ancien président journaliste et directeur général de la Crtv, Amadou Vamoulke. D’après l’information à la Une du journal Le Jour de ce jour, l’homme des médias aura déjà passé 2000 jours à la prison centrale de Kondengui en attente de jugement. Les audiences se poursuivent, six années après son interpellation.

Dans les colonnes du quotidien l’Économie, l’on apprend que le ministre de l’Économie a rendu public, le journal des projets à réaliser dans les dix régions pour le compte de l’exercice budgétaire 2022. Dans le document, indique notre confrère, la priorité a été mise sur les infrastructures, et à la production.

Guerre de succession à la tête de l’ordre national des médecins du Cameroun, informe Repères en kiosque. À en croire le récit du journal, des voix s’élèvent à quelques semaines du scrutin pour dénoncer le non-respect des dispositions légales par certaines parties. « Deux documents mettent du feu au poudre. Le président sortant, Guy Sandjon reste muet malgré tout », peut-on lire.

Le budget pour la sécurisation du territoire national s’élève à 259 844 000 Fcfa. La Grande Tribune qui en parle ce matin précise que l’enveloppe concerne prioritairement l’armée nationale, la gendarmerie, la police et l’ensemble des opérations extérieures.

Le journal de Jean-Pierre Amougou Belinga, L’Anecdote revient sur les résolutions du 20e sommet de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale. L’on apprend dans ce chapitre qu’il sera principalement question d’assainir son espace maritime, annihiler des conflits sécuritaires dans les Etats membres, et stopper les trafics de tout genre.

Chers abonnés, c’est ici que prend fin notre revue de presse de ce matin. Merci de nous avoir visité. À demain !