Paul Biya renouvelle le mandat des responsables et membres de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme

La décision est contenue dans un décret signé le 13 mai 2022 par le chef d’Etat Paul Biya.  

 Peter Mafany Musonge (c) Droits réservés

Le mandat des responsables et membres de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme(CNPBM)a été renouvelé pour une durée de 5 ans. Ils ont donc jusqu’en 2027 pour mener à bien la tâche qui leur a été confiée dès la mise sur pied de l’organe.

La CNPBM avait été crée par Décret présidentiel du 23 janvier 2017. Le 15 mars de la même année, 15 membres de la commission dirigée par l’ancien Premier ministre, Peter Mafany Musonge, avaient été nommés.

La Commission s’est donné entre autres pour cheval de bataille, de tordre le cou aux discours de haine dans les réseaux sociaux. « Le discours de haine et la xénophobie fragilisent l’unité nationale, le vivre ensemble, la cohésion sociale, l’intégration nationale, la paix durable et la stabilité sociale », a et ancien sénateur au cours d’un échange avec la presse le 5 mars 2021, martelant que ces cancers sociaux « structurent les replis identitaires et concourent au dénigrement et au rejet de l’autre. Le discours de haine contribue à l’exacerbation ainsi qu’à l’instrumentalisation de nos différences ».