Crise anglophone : Mgr Andrew Nkea demande la libération de la sénatrice Rdpc Mundi Regina

Enlevée avec son chauffeur le 30 avril 2022 à Bamenda dans la région du Nord-Ouest, la sénatrice est sans nouvelles. Dans un communiqué, l’archevêque de la ville a demandé sa libération.

 Regina Mundi(c) Droits réservés

« Je lance cet appel ouvert à ceux qui détiennent Mme Regina Mundi pour qu’ils aient pitié d’elle et la libèrent de sa captivité. Pour ceux qui l’ont kidnappée, Mme Mundi est une sénatrice, mais je leur demande de se souvenir qu’elle est aussi bien d’autres choses qu’une sénatrice », a plaidé dans un communiqué le 10 mai 2022, l’archevêque de Bamenda, Mgr Andrew Nkea.

Cet appel de l’homme de Dieu fait suite à l’enlèvement de la sénatrice du parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais(Rdpc), Regina Mundi il y a 11 jours. Ses ravisseurs sont visiblement les éléments de Capo Daniel, l’un des chefs du groupe séparatiste Ambazonia defence Force (ADF). La milice dirigée par Ayaba Cho Lucas divulgue d’ailleurs des messages de propagande et de menaces à « exécution » de la femme politique, selon les publications devenues virales sur la toile.

Entretemps, les démarches continuent d’être faites par les autorités compétentes afin que la victime rejoigne les siens en bon état.