Denis Emilien Atangana : « Paul Biya est une institution que chaque camerounais a obligation de respecter »

Le Front  des démocrates camerounais (FDC) à travers un communiqué parvenu à notre rédaction le mardi 13 juillet 2021,  s’est prononcé l’intention de la Brigade anti sardinard de perturber le séjour du président de la République en Europe.

Dénis Emilien Atangana (c) Droits réservés

Depuis le dimanche 11  juillet 2021, le couple présidentiel est en Europe pour un court séjour privé. Selon les dernières informations, Paul et Chantal Biya séjournent en ce moment à Genève, à l’hôtel Intercontinental. La BAS au courant de leur présence dans cet hôtel a décidé de perturber leur séjour. Elle projette un méga rassemblement le samedi 17 juillet 2021 et souhaite que toute la diaspora participe.

Pour le FDC, la politique est normée et ne souhaite pas l’image du Cameroun  soit dégradée. « Le FDC tient à rappeler à l'ensemble des compatriotes à l'intérieur du pays comme à l'extérieur que la pratique de la politique a des règles. Nous n'acceptons pas que notre pays se retrouve être l'objet de quolibets, curiosité au motif que des individus mal dans leur peau, confondent le système Biya à l'État du Cameroun. Des spectacles comme ceux  qui nous sont gratifiés par ces groupuscules de la diaspora entachent considérablement  l'image de marque de notre pays et sont de nature à nous décrédibiliser auprès des partenaires présents et futurs.», écrit le conseiller municipal de la commune d’arrondissement de Monatelé.

Il faut respecter l’image du président de la République. « Le FDC tient à rappeler que le Président de la République une institution que  Chaque camerounais a obligation de respecter et sue, les ambassades font parti du patrimoine national. Le FDC condamne avec la dernière énergie les attaques sur l'institution Président de la République en territoire étranger », ajoute l’homme politique.

La représentation diplomatique du Cameroun en Suisse s’est exprimée sur l’initiative annoncée de la BAS.  L’Ambassadeur Léonard Henri Bindzi, invite ses compatriotes de la diaspora à ne pas se laisser emporter par des sirènes de la violence ou des contre campagnes du Cameroun. Le SGA du comité central du RDPC s’est aussi offusqué contre l’intention de la BAS.

 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !