Cameroun : Denis Emilien Atangana du FDC s’oppose à la délivrance gratuite des passeports de service et diplomatique instaurée par Paul Biya

Dans sa déclaration parvenue à la rédaction de Lebledparle.com ce samedi 19 juin 2021, Denis Emilien Atangana, président national du Front des Démocrates camerounais(FDC) dit non à la délivrance gratuite des passeports de service et diplomatique, tel que décidé par le président Paul Biya dans son décret portant sur les nouvelles conditions d’établissement des passeports au Cameroun, document signé le 17 juin dernier.

 Denis Emilien Atangana (c) Droits réservés

Il y a quelques semaines, la Délégation générale à la Sûreté nationale(DGSN) informait les citoyens camerounais de l’augmentation du coût de délivrance du passeport de 75 000 à 110 000 FCFA. Le 17 juin dernier, le chef de l’Etat a tenu à faire de précisions sur les conditions d’établissement dudit document officiel.

Après lecture du texte de 13 pages, il se révèle que les trois types de passeport à savoir : ordinaire, de service et diplomatique disposent d’une validité de 5 ans.

Le passeport de service est gratuit et établi par le Délégué général à la Sûreté Nnationale mais à la demande de l’autorité compétente. Quant au passeport diplomatique, il est aussi gratuit et est établi par le ministre des Relations extérieures à la demande des diplomates ou de l’autorité compétente tandis que le passeport ordinaire est payant et établi par le patron de la police à la demande du citoyen.

La décision de « gratuité » des deux premiers cas, Denis Emilien Atangana ne l’approuve pas. Il donne ses arguments dans cette déclaration que nous vous vous proposons de parcourir. 

 

Déclaration du Front des Démocrates Camerounais(FDC) suite au Décret du Président de la République fixant les conditions d'établissement des passeports : Non à la délivrance gratuite des passeports de service et diplomatique.

Le 17 juin 2021 le Président de la République a signé le Décret N° 2021/347 du 17 juin 2021 fixant les conditions d'établissement des passeports :  Le Front des Démocrates Camerounais (FDC) après avoir lu avec un intérêt soutenu ce décret, constate avec amertume la volonté politique manifeste du gouvernement de tromper le peuple camerounais.

Contrairement au point de presse tenu par Monsieur le Secrétaire Général de la Délégation à la Sûreté Nationale annonçant la délivrance du passeport en 48 h, le FDC est largement surpris de constater que le décret du Président de la République ne mentionne nulle part que la délivrance du passeport et surtout du Passeport ordinaire se fera désormais en 48 h. Ce qui, bien évidemment, nous impose quelques interrogations légitimes. Le Président de la République est-il sceptique vis à vis de la capacité de la DGSN à produire le passeport ordinaire à tous les demandeurs en 48h ? Le Président de la République se désolidarise t'il de cette déclaration teintée de marketing agressif voulant justifier aux citoyens ordinaires que c'est la production et la délivrance du passeport en 48 h qui motivent l'augmentation du droit de timbre à 110 000 f ?

Notre deuxième inquiétude, et d'ailleurs la plus grande, repose sur la délivrance gratuite du passeport de service et du passeport diplomatique pendant que la délivrance du passeport ordinaire s'obtient après l'acquittement des droits de timbres de 110 000 f . Le FDC s'inquiète de l'idée du gouvernement de faire du citoyen ordinaire celui qui supporte le coût de la production des passeports de service et diplomatique. Comment peut-on comprendre que le Président de la République, les présidents des institutions et membres du bureau, les ministres et assimilés, les députés et sénateurs, des hauts fonctionnaires etc qui jouissent déjà des gros salaires, des avantages colossaux et des indemnités de fonction, bénéficient encore de la délivrance gratuite du passeport pendant qu'on demande à un étudiant qui n'a rien et même pas de bourse, à un citoyen qui gagne le SMIC ou un salaire de catéchiste, de payer une quittance de 110 000f pour se faire délivrer un passeport ordinaire ?

Le FDC dénonce avec véhémence la volonté politique manifeste du gouvernement de promouvoir et accentuer les disparités et les inégalités sociales au moment où le Covid-19 a entraîné une hausse considérable du chômage et réduit les revenus des ménages.

Le FDC saisit cette occasion pour rappeler au peuple camerounais, en tant qu'un parti républicain qui milite pour la justice sociale et la prospérité partagée, qu'il ne saurait en aucun cas cautionner une telle autre injustice.

Le Président National du FDC (Front des Démocrates Camerounais)

Conseiller municipal. 

Denis Emilien Atangana

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter