Hervé Emanuel Nkom s’en prend aux Camerounais qui insultent la mémoire de Simon Achidi Achu

L’ancien Premier ministre camerounais (1992-1996) Simon Achidi Achu s’en est allé pour l’éternité le 4 mai 2021 à 87 ans. Comme à l’accoutumée, certains de ses compatriotes ne manquent pas de mots pour insulter sa mémoire. Toute chose qu’Hervé Emmanuel Nkom condamne.

Hervé Emmanuel Nkom (c) Droits réservés

Les morts, soit on n’en dit rien, soit on en dit du bien. Certaines personnes foulent tellement au pied ce dicton à la sagesse pleine, au point d’en vouloir à la mémoire de l’ancien Premier ministre Simon Achidi Achu, rappelé à Dieu aux USA le 4 mai 2021 à 87 ans, des suites de maladie. Or pour Hervé Emmanuel Nkom, membre du Comité central du RDPC, le mort a droit à une certaine dignité.

« A propos de Simon Achidi Achu, les gens ne peuvent pas se comporter comme des animaux en insultant une personnalité qui a servi ce pays. Et ceci avec la complicité de certains médias. Il faut respecter sa mémoire et sa famille », s’est offusqué le banquier de formation sur ABK radio ce 6 mai 2021.

Pour rappel, né le 5 novembre 1984 à Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-Ouest, c’est ce 4 mai 2021 que Simon Achidi Achu est mort à 87 ans. Il occupe le poste de comptable au tout début de sa carrière professionnelle dans la commune de Bamenda-Widikum, par la suite, il devient adjoint stagiaire dans l'une des plantations de la Cameroon Development Corporation(CDC).

Après le secondaire, il s’inscrit à l’Université de Yaoundé puis, est admis à l’ENAM. Le fils de la Mezam commence sa carrière politique comme traducteur-interprète à la présidence de la République.

Il est nommé tour à tour, inspecteur d'état en 1968, secrétaire général au ministère de la Fonction publique. Trois après, Achidi Achu est promu ministre délégué à l'inspection de l'Etat, puis ministre de la Justice de 1972 en 1975.

Du 9 avril 1992 au 19 septembre 1996, l’auteur du célèbre slogan « politic na njangui » est Premier ministre du Cameroun, succédant à Sadou Hayatou.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !