Maltraitance de Bibou Nissack à Kondengui : Ses avocats saisissent le régisseur

Selon le collectif d’avocats Me Sylvain Souop, le porte-parole de Maurice Kamto a été obligé à passer toute la journée du 15 avril 2021 affamé.

Olivier Bibou Nissack (c) Droits réservés

Olivier Bibou Nissack souffre le martyre à la prison centrale de Yaoundé d’après ses avocats. Sous l’impulsion de Maître Hippolithe Meli, le collectif en charge de la défense des militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) a saisi ce vendredi 16 avril 2021, le régisseur du principal pénitencier de la capitale camerounaise..

«Il nous est revenu que dans la journée d’hier, 15 avril 2021, notre client, Monsieur Olivier Bibou Nissack, détenu dans votre pénitencier, a été contraint de passer la journée affamé, privé de nourriture, parce que la gardienne de prison qui se nommerait Ngo Esso n’a pas pu encaisser une somme fixée à mille (1000) FCFA comme condition sine qua non sans laquelle son repas ne pouvait pas lui parvenir», peut-on lire dans cette correspondance dont le Lebledparle.com a obtenu copie.

Par ailleurs, le collectif Me Souop « s’interroge, dénonce, proteste contre de tels agissements illicites d’un agent placé sous votre autorité hiérarchique et attire votre haute attention sur les conséquences de ce type de contrainte gratuite, non nécessaire exercée sur un détenu, titulaire de droit inaliénable que toute l’administration a l’obligation de respecter», précise le document.

In fine, les hommes de droits en charge de la défense de Bibou Nissack exigent l’ouverture d’une enquête administrative et judiciaire pour faire la lumière sur ses actes de tortures et sanctionner les coupables.

 

 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !