Maurice Kamto : « Les conditions du décès du Prof. Mendo Ze illustrent à souhait le cynisme et l’ingratitude du régime de M. Biya »

Non sans avoir salué la mémoire de l’universitaire accompli qui a rangé sa toge le 9 avril 2021, le leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) fustige une mort survenue « dans l'indifférence inhumaine et froide d'un pouvoir qu'il a pourtant servi avec zèle ».

Maurice Kamto rend hommage à Mendo Ze (c) Lebledparle.com

Le Pr Gervais Mendo Ze s’en est allé à l’âge de 77 ans. Incarcéré depuis 2014, malade depuis plusieurs années, le Cameroun entier est témoin de toute la souffrance vécue par l’ancien DG de la Crtv derrière les barreaux avant son décès. Réagissant au départ de son collègue universitaire, Maurice Kamto dézingue le régime Biya pour son manque « d’humanisme » à l’endroit d’un de ses fidèles serviteurs.  « J’ai appris avec tristesse le décès du Prof. Mendo'o Ze, ancien membre du Gouvernement et ancien Directeur général de la CRTV. En mon nom personnel et au nom des militants et sympathisants du MRC, j'adresse à sa famille si durement éprouvée mes sincères condoléances. Le Prof. Gervais Mendo'o Ze est mort en détention, dans l'indifférence inhumaine et froide d'un pouvoir qu'il a pourtant servi avec zèle. Au nom de la dignité humaine, on aurait pu laisser le défunt, qui était déjà dans un état végétatif, mourir entouré de sa famille. Les conditions du décès du Prof. Mendo Ze illustrent à souhait la vanité des choses, le cynisme et l’ingratitude du régime de M. Biya ainsi que la vacuité du repli tribal à partir duquel le pouvoir tient en otage notre peuple. Puisse le Prof. Mendo Ze reposer en paix! », a déclaré Maurice Kamto via Twiter et Facebook ce samedi 10 avril 2021.

Charles Ndongo affirme l’inverse

La sortie de Maurice Kamto vient contredire les propos tenus par Charles Ndongo durant une émission spéciale consacrée au défunt hier nuit sur Crtv News. Selon le journaliste, « le Pr Mendo Ze est mort dans l'ambulance du palais de l'unité. Le chef de l'État ayant été informé de la détérioration de sa situation, a demandé qu'on mette à sa disposition tout le nécessaire ». Il a par ailleurs assuré que le grâce présidentielle dont l’auteur de « La forêt illuminée » aurait bénéficié était bien réelle. Paradoxalement, aucun document officiel l’attestant n’a jamais été présenté.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !