Cameroun : Paul Eric Kingué appelle à la dissolution du MRC

Le président du MPCN (Mouvement patriotique pour un Cameroun nouveau) a fait ce vœu à travers une publication sur son compte Facebook le lundi 28 septembre 2020.

Maurice Kamto et Paul Eric Kingué - Mtg

Le gouvernement par aux marches du 22 septembre 2020 initiées par le MRC, le gouvernement envisage de suspendre ou de dissoudre le parti politique. Selon l'opposant Paul Éric Kingue, la dissolution du Mrc va résoudre la montée de la haine tribale, des injures et du communautarisme. « Dissoudre le MRC et frapper d'inéligibilité ses dirigeants résoudra 50/100 de haine, d’injures, de mépris pour la nation. J’assume », écrit l’homme politique.

L’homme politique pense que son collègue du MRC, Maurice Kamto n’arrive pas à créer la cohésion au de son parti. « Un leader politique incapable de garder la cohésion avec les siens autour de lui, est un roublard. Demandez à Ndoki, Njamen, PEK, etc. », ajoute-t-il.

Les militants du MRC qu’il traite de taliban sont fanatiques et pense que Maurice Kamto est le seul qui raisonne. « Chez les talibans personne ne demande: Pourquoi Penda n'a pas marché, Ndoki, Njamen. Pour eux Kamto a toujours raison. Fanatisme Beat », poursuit-il.

Le torchon brule entre Paul Eric Kingué et le MRC depuis sa sortie de prison, ayant pourtant passé neuf mois de détention avec Maurice Kamto. Dans certaines de ses sorties médiatiques, il dit que c’est le plus mauvais moment de son parcours politique, le fait d’avoir collaboré avec Maurice Kamto et le MRC. Il a été le directeur de campagne de Maurice Kamto pendant l’élection présidentielle de 2018 au Cameroun.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !