Selon Dieudonné Essomba, Maurice Kamto est « manipulé par le RDPC »

Dans l’une de ses récentes sorties sur sa page Facebook ce mercredi 22 septembre 2020 intitulée « Kamto ne comprend rien du tout ! », Dieudonné Essomba soutient que ce dernier n’est pas une menace sur la scène politique camerounaise.

Dieudonné Essomba (c) Droits réservés

 

A l’issue de la marche initiée par le président national du MRC le 22 septembre 2020, Dieudonné Essomba est convaincu : « Kamto représente exactement l’instrument idoine pour perpétuer le système néocolonial créé par Aujoulat. C’est un imbécile qui ne comprend rien du tout ! », affirme-t-il sur sa page Facebook.

Selon le consultant médias, : « Avec son désir obsessionnel du pouvoir et ses approches ethnicisées de la stratégie politique, il a donné aux héritiers d’Aujoulat dont il fait partie un instrument idoine pour prolonger leur vieux système usé et qui n’offre plus aucun avenir pour le Cameroun », parle-t-il de Maurice Kamto. 

Par ailleurs, ajoute l’économiste, « Il est manipulé par le RDPC, doublure politicienne de l’administration publique qui a besoin de ses pitreries pour entretenir l’illusion de la démocratie au Cameroun. Les Ministres du Gouvernement qui ont multiplié les échecs ont besoin de ses clowneries pour jouer les importants et se présenter comme des sauveurs du régime auprès de leur vieux patron. Histoire d’être reconduits au prochain remaniement ! Sans compter tous ces cadres qui piaffent d’impatience et font assaut de surenchère sur la menace que représenterait Kamto, histoire d’être bien vu par le Vieux Lion et rejoindre la table à manger !

», peut-on dans sa tribune.

Sous ce rapport, Dieudonné Essomba pense que « Si Kamto était une menace, on l’aurait neutralisé depuis longtemps. Mais il joue un rôle important dans la perpétuation du régime colonial dont il est l’un des maillons. Sa mission est de faire diversion sur des thèmes fallacieux dans l’espérance de noyer les vrais problèmes du Cameroun qui sont clairement :

- la Sécession Anglophone et la forme de l’Etat

-l’émergence du Cameroun en 2035 dont personne ne parle plus, avec des politiques économiques mal fagotées et qui ont toutes échoué », affirme l’ancien fonctionnaire.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !