Cameroun : Cabral Libii demande au gouvernement de renvoyer le CHAN à cause du coronavirus

Dans un communiqué de presse rendu public le mardi 10 mars 2020, le président national du parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) s’est prononcé sur l’épidémie du coronavirus qui sévit en ce moment dans le monde, particulièrement au Cameroun depuis le vendredi 6 mars 2020, comme l’a rapporté Lebledparle.com.

Cabral Libii (c) Droits réservés

Le PCRN salut la gestion des deux cas de coronavirus détecté au Cameroun. « Le PCRN tient à féliciter la réactivité de notre système de santé qui a pu dépister et pris en charge à temps les 02 premiers cas et recherché la centaine de personnes en contact avec les personnes infectées », a écrit Cabral Libii.

Le parti de Cabral Libii fait trois suggestions au gouvernement. Parmi les trois suggestions, figure le renvoie du CHAN 2020 qui doit débuter au Cameroun le 4 avril prochain.

Lebledparle.com vous propose l’intégralité du communiqué.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Depuis le 06 Mars 2020, le Cameroun a rejoint le groupe de pays touchés de plein fouet par la pandémie foudroyante du coronavirus.

Le PCRN tient à féliciter la réactivité de notre système de santé qui a pu dépister et pris en charge à temps les 02 premiers cas et recherché la centaine de personnes en contact avec les personnes infectées.

Au delà de ces premières actions louables, le PCRN appelle le Cameroun à être plus radical dans les mesures de protection de la population très vulnérable de notre pays. A cet effet, nous préconisons les mesures suivantes :

AU GOUVERNEMENT :

1. Le renvoi sans conditions du CHAN à une date ultérieure;

2. La mise en quarantaine complète de la commune de Mbangassina ou le premier sujet connu de cette maladie à effectué un séjour;

3. L'interdiction des rassemblements de plus de 500 personnes, y compris dans les lieux de culte, les réunions communautaires, concerts, meetings, Etc.. Pendant 21 jours.

4. Le renforcement des contrôles d'hygiène dans les établissements scolaires et les marchés.

À LA POPULATION

1. La suspension des sorties et des déplacements non professionnels ou non essentiels pendant 21 jours.

2. La suspension ou la réduction des contacts physiques (salutations, accolades, bises, etc...) pendant une période de 21 jours, y compris avec des personnes très proches.

3. L'acquisition (pour ceux qui le peuvent) des équipements de protection individuelle (masque, gants, solutions hydroalcoolisées, etc...

4. La mise en quarantaine ou la limitation des contacts physiques avec des personnes venant de l'extérieur du pays, surtout à risques, même s'ils sont des très proches.

AUX SERVICES PUBLICS PARAPUBLICS ET ENTREPRISES PRIVÉES

1. L'approvisionnement ou l'installation du matériel d'hygiène et assainissement (eau courante, savon, papiers toilettes, kits de gels désinfectants, etc..) dans les toilettes et points de passage ou de rassemblement des bâtiments.

2. La fourniture (dans les limites des possibilités) des équipements de protection individuelle aux employés en contact avec le public (masques, gants, flacons de gels désinfectants)

3. La limitation des déplacements non urgents à l'intérieur du pays et l'interdiction des missions à l'étranger, surtout dans les pays à risque pendant une période de 21 jours, sauf en cas d'extrême nécessité urgente.

3. La mise en place de dispositifs d'informations et de sensibilisation des employés et des usagers sur le Coronavirus.

4. La réorganisation du travail en réduisant pendant 21 jours les activités en groupes, des réunions non nécessaires et en promouvant le télétravail.

Le PCRN appelle la population les institutions du pays a respecter scrupuleusement ces recommandations pour maîtriser le plus tôt et le plus efficacement possible cette pandémie qui fait des ravages dans le monde, y compris dans des pays aux systèmes de santé développés.

Le Président National

Cabral Libii

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !