Nourane Foster au sujet du drame de Ngarbuh : « Dans un autre pays, le gouvernement aurait démissionné faute de solutions adéquates »

Nourane Foster n’est pas restée indifférente à l’évènement qui a décimé des vies humaines à Ngarbuh le 14 février dernier.

Nourane Foster (c) Droits réservés

Nourane Foster, candidate aux législatives du 9 février 2020 dans le compte du Parti camerounais pour la Réconciliation nationale(PCRN), récuse l’attitude de certains jeunes qui s’obstinent à rester dans les brousses en dépit des appels aux meilleurs sentiments.

Non aux attaques contre l’armée…

« Un mort est un mort de trop l’entêtement de certains jeunes à rester en brousse et à mener des attaques contre notre armée régulière est inadmissible », condamne sur son compte Twitter, la femme politique non sans transmettre ses condoléances aux familles attristées.

Puisque la guerre la guerre au Nord-Ouest et au Sud-Ouest sévit depuis 2016, la camarade de Cabral Libii pense que « Dans un autre pays le gouvernement aurait démissionné faute de solutions adéquates ».

L’interpellation des parlementaires

A quelques pas de l’Assemblée nationale, Nourane Foster interpelle les élus de la Nation : « Les députés doivent également jouer un rôle important dans la recherche des solutions adéquates à la guerre du NOSO », a-t-elle suggéré.

Rappelons que la tragédie de Ngarbuh d’il y a près d’une semaine, est considérée par certains comme un « massacre d’une vingtaine de personnes par l’armée » tandis que le gouvernement a officiellement démenti les faits précisant qu’il s’agissait de « cinq victimes dont quatre enfants et une femme ».

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !