France : Jean-Yves Le Drian s'explique sur la situation socio-politique au Cameroun devant l'assemblée

Le mardi 17 décembre 2019, lors des questions au gouvernement au Palais Bourbon,  le député Sébastien Nadot (Mouvement des Progressistes) a interpellé le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian au sujet de la situation socio-politique au Cameroun.

Jean-Yves Le Drianau palais Bourbon - DR

« Je veux savoir ce que fait la France pour que la situation humanitaire déplorable et la guerre qui se déroulent en zone anglophone au Cameroun ne se transforment pas en véritable génocide d’ici quelques mois. », s'est adressé le parlementaire Sébastien Nadot au patron du Quai-d'Orsay.

Le député français du Mouvement des progressistes Sébastien Nadot s'adresse au gouvernement lors d'une session de questions à l'Assemblée Nationale à Paris le 17 décembre 2019. © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

En réponse au Député, Jean-Yves Le Drian estime que le Cameroun est sur « une dynamique positive ». « Le président du Cameroun s’est engagé sur la voie de la décentralisation, a-t-il répondu, parce qu’il s’est engagé sur le fait que ces deux régions bénéficieront d’un statut spécial au terme du processus législatif. Et parce qu’il y a eu, à l’initiative des autorités, un grand dialogue national qui s’est tenu à Yaoundé à la fin du mois de septembre. Donc nous devons garder une grande vigilance, parce que la situation est difficile, mais nous sommes plutôt, en ce moment, sur une dynamique positive. »

Jean-Yves Le Drian a aussi évoqué sa visite au Cameroun de fin octobre dernier, lors de laquelle il a pu rencontrer le président Paul Biya ainsi que « les représentants des différents partis d'opposition ».

Face au ministre, le député Sébastien Nadot a tenu à rappeler l'absence de la France lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies, portant notamment sur la question de « l'escalade des violences au Cameroun ». Une absence considérée comme une « faute grave » par le député. 

Ce mercredi 18 décembre, le ministère français des Affaires étrangères précise que, contrairement aux déclarations du député Sébastien Nadot, la France était bien représentée le 6 décembre dernier à la séance du Conseil de sécurité des Nations unies consacrée notamment au Cameroun.

Pour rappel, c'est un fait rare au sein de l'hémicycle : un député qui interpelle l'exécutif sur un sujet de politique étrangère, et plus particulièrement sur la situation au Cameroun.

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX