Cameroun : Paul Atanga Nji autorise Baleguél Nkot a mener des activités au nom de l’UPC

Le ministre de l’Administration territoriale (MINAT), dans une lettre autorise Baleguél Nkot a mené des activités au nom de l’UPC une perspective qui est relativement appréciée par les partisans de Robert Bapooh Lipot, secrétaire général de l’UPC consacré par Paul Atanga Nji. 

Logo de l'UPC (c) Droits réservés

Quelques mois après avoir déchu Baléguél Nkot de son titre de secrétaire général de l’union des populations du Cameroun, le ministre de l’Administration territoriale (MINAT) Paul Atanga Nji l’autorise à mener des activités sous la bannière du parti historique.

C’est par une lettre datée du 10 avril 2019, l’ancien ministre chargé de mission à la présidence, a frappé du sceau de la légalité toutes les activités que mènera désormais Baleguel Nkot en rapport avec l’UPC.

Néanmoins, Atanga Nji ne rétablit pas ce dernier dans sa fonction de secrétaire général du parti, il lui permet tout au plus de mener des actions au nom de l’UPC « faisant suite aux diverses requêtes que vous m’avez adressées sur la situation au sein de l’UPC, j’ai l’honneur de vous faire connaitre que je ne trouve pas d’inconvénients à ce que vous meniez vos activités dans le respect des lois et règlements en vigueur » pouvait-on lire dans ce manifeste.

Dans le Camp de Robert Bapooh Lipot, on considère cette décision comme un non-événement. Selon Augustin Ninga Tjai, un cadre du parti du Crabe contacté par nos confrères du journal Le Messager quand le ministre écrit « j’ai l’honneur de vous faire connaitre que je ne trouve pas d’inconvénients à ce que vous meniez vos activités dans le respect des lois et règlements en vigueur. Le Camp d’en face peut mener des activités, mais dans le respect des lois et règlement en vigueur. À ce niveau, la note du 17 juillet 2018 en est un acte réglementaire » pense-t-il.

En rappel, le 17 juillet 2018 le ministre de l’Administration territoriale prenait un acte réglementaire par un courrier adressé aux gouverneurs. Dans ce dernier il précisait que « Faisant suite à la persistance des conflits internes de certains partis politiques, j’ai l’honneur de vous faire connaitre que seuls les leaders ci-après désignés sont habilités à représenter leurs formations politiques respectives. Il s’agit de l’union des Populations du Cameroun secrétaire General : Robert Bapooh Lipoot ».

Une décision qui dépouillait Baleguél Nkot de son titre de secrétaire général de l’UPC, pourtant obtenu après un vote opéré lors du congrès ordinaire de l’Union des Populations du Cameroun qui s’est tenu en 2017. Un congrès qui avait rassemblé toutes les factions du parti, sauf celle de Bapooh Lipot qui avait contesté sa légalité.