Cameroun : Maurice Kamto et les cadres du MRC interpellés par la police à Douala

Le président du Mouvement pour Renaissance du Cameroun a été interpellé à Douala, en cette fin de soirée du 28 janvier 2019 dans le domicile d’Albert Dzongang a appris Lebledparle.com

Maurice Kamto - DR

L'information a été rendue publique par l'entourage du principal opposant au régime de Paul Biya. La police aurait dans un premier temps quadrillé la maison d’Albert Dzongang à Douala, dans laquelle se trouvait Maurice Kamto, le président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC). 

C’est après plusieurs heures de tension que la police a finalement investi ledit domicile et s’est emparée des personnes présentes notamment, Maurice Kamto, Albert Dzongang et d’autres camardes politiques.

À en croire le recit de nos confrères, Alain Fogue, trésorier général du MRC a été interpelé et conduit à la police judiciaire de Yaoundé. Pareil pour l’artiste Valsero et l’ex-maire de Djombé Penja Paul Eric Kingue. Michelle Ndocki, et Célestin Djamen, blessés lors de la manifestation de samedi 26, ont été extraits de l’hôpital général de Douala où ils suivaient des soins pour un commissariat de la ville.

Pour rappel Maurice Kamto a indiqué être prêt à se sacrifier pour l'avenir du Cameroun. C'était lors de la marche du 26 janvier qu'il a organisée avec son parti politique et qui a réuni des milliers de camerounais dans le pays. Plus tôt dans la journée, le ministre de l'administration territoriale Atanga Nji avait promis des sanctions à l'égard des partisans et organisateurs de ce qu'il estime être des troubles à l'ordre publique. La rédaction de Lebledparle.com essaie en ce moment de contacter l'entourage du Mrc pour avoir plus d'informations. Nous y reviendrons très rapidement. 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !