Cabral Libii tacle Maurice Kamto et cite les «oisifs haineux de la république imaginaire de la résistance» (Vidéo)

L'entretien de Cabral Libii avec Romaric Tenda dans l'émission 7 min pour convaincre n'a pas fini de faire parler. Le jeune homme politique n'a cessé d'envoyer des piques à un parti politique et à son leader dont il a bien sûr tu le nom. Mais à peine voilé, il s'agirait bien du MRC de Maurice Kamto. 

Cabral Libii
Cabral Libii a donné un entretien à Romaric Tenda dans 7 min pour convaincre (c) Capture vidéo Lebledparle.com

Une nouvelle expression va sans doute rentrer dans le jargon médiatique et politique au Cameroun. C'est celle inventée par Cabral Libii et dévoilée durant son interview sur Afrik-inform : "oisifs heineux de la république imaginaire de la résistance". Le jeune politicien a utilisé ces termes pour désigner les activistes qui l'accusent d'avoir détourné l'argent des camerounais. Sur les réseaux sociaux, les partisans du MRC estiment que ce nom leur est directement attribué. 

Il y'a en effet de quoi leur donner raison. Cabral Libii s'est mis dans une position offensive dans cet interview qu'il avait vraisemblablement parfaitement préparé. Concernant l'opposition et en particulier ceux qui l'accusent de détournement ou escroquerie, il déclare : « Ce sont les oisifs haineux de la république imaginaire de la résistance qui tiennent ce genre de choses. Il y'en a apparemment qui sont restés. Il y'en a donc apparemment qui ont lutté plus que moi. Je crois aussi  qu'il y'en qui ont envoyé les gens dans la rue. Comme j'étais loin aux Etats-Unis, je présume qu'il y'a des informations qui m'ont échappé... Je crois d'ailleurs que tous ont envoyé des gens dans la rue et qu'au bout de cela ils sont à Etoudi. Je suis revenu il y'a quelques jours de cela, j'ai l'impression que le président élu est toujours à Etoudi... parceque les oisifs de la république imaginaire de la résistance c'est eux qui répandent ces choses. Je tiens à rappeller qu'un des candidats avait demandé aux gens de descendre dans la rue. Apparemment les gens ne sont pas descendus... Apparemment il fallait maintenant que ça se passe dans la tête. Je crois même que certains candidats ont même lancé des villes mortes. Mais comme j'étais loin, je n'ai surement pas eu écho... Bon comme nous sommes lundi, parcequ'on m'a dit que ça devait se passer les lundi. Je pense que dans les jours qui viennent je pourrai moi même être témoin du succès retentissant de ces villes mortes. Un jour je gagnerai une élection ... Et quelqu'un s'avise à essayer de me voler une victoire dont j'ai l'irréfutable preuve...Combien sont allés à Batibo comme moi ?  ... Je n'ai été sorti de Batibo que part la bienveillance des ambazoniens. Je peux vous le dire aujourd'hui. Au moment où les gars me ramenaient dans la brousse, ils m'ont dit tu as 30 min pour sortir... Et je suis sorti vers Bali ». Des tacles à peine déguisés en direction du Mrc et de Maurice Kamto

Plus loin répondant à une question du journaliste sur son refus de rejoindre la coalition de l'opposition après la main tendue de Maurice Kamto, Libii répond « Pour les raisons que je viens de vous donner... ça veut dire quoi tendre la main ? Pourquoi il fallait accepter ? Je regardais la télé le lendemain du vote et j'ai vu un des candidats revendiquer la victoire... On s'est vu avant les élections. Je lui ai fais mes suggestions sur la surveillance des élections. On s'est vu deux fois. je lui ai dit qu'on mutualise nos forces... Il fallait que je renonce à ma candidature, c'était ça sa condition... Certains de ses émissaires sont venus me voir; Je leur ai di vous n'avez même pas à vous battre. Sotrez les preuves que vous avez gagné ... Avez-vous besoin de celui qui est sorti 3ème pour votre combat ? ... De toutes façons un premier n'a pas besoin d'un troisième pour se battre. Lui en particulier on s'est vu deux fois et je suis allé chez lui ... Ceux de mes compatriotes qui sont manipulés par un parti politique en particulier ... c'est simplement regrettable.»

Le leader du mouvement onze millions de citoyens a également justifier sa prise de poids et accusé Paul Biya de forfaiture historique. Libii a en tout cas sonné les cloches de la rentrée politique en vue des prochaines échéances électorales. Le journal Lebledparle.com vous dévoile l'entretien de Cabral Libii avec Romaric Tenda dans l'entretien 7 minutes pour convaincre en vidéo :

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter