Cameroun: Cabral Libii exige l'annulation totale de l’élection du 7 Octobre et demande aux jeunes de prendre « leurs responsabilités »

Cabral Libii emboite le pas à Joshua Osih et autres qui exigent  aussi l'annulation totale du scrutin du 7 Octobre 2018

Cabral Libii - DR

Dans un communiqué rendu publique ce 11 octobre 2018, le candidat du parti univers conteste le déroulement du scrutin du 07 octobre.

« J'ai décidé après consultation de la direction de ma campagne et de mes avocats, de déposer un recours en annulation générale de l'élection présidentielle du 07 Octobre 2018 en vue de prémunir le peuple Camerounais de tout passage en force projeté par ELECAM au profit du candidat du RDPC, et ce, malgré que le peuple Camerounais dans son immense majorité, a porté son large choix sur les forces de l'opposition notamment sur ma candidature. » déclare Cabral Libii.

« Après avoir rassemblé et confronté les procès-verbaux que nous avons reçus de nos équipes de coordination dans les régions et de nos différents représentants dans les bureaux de vote, nous avons constaté que les procès-verbaux validés au niveau des différentes commissions départementales de recensement de votes et qui seront acheminés à la commission nationale de recensement des votes pour simple enregistrement, puis à la Cour Constitutionnelle pour leur proclamation, sont en totale contradiction avec les copies des procès-verbaux remis à nos équipes juste après le dépouillement public des votes qui a lieu à la fin des opérations de vote. » poursuit le leader du mouvement 11 millions de citoyens.

Comme lui, Joshua Osih, candidat du SDF, souhaite que cette élection soit entièrement annulée, toujours pour des soupçons de fraude.

Moins radical, Maurice Kamto, candidat du MRC demande l’annulation de la Présidentielle dans six Régions. « Au Nord-Ouest, Sud-Ouest, à l’Est, au Sud, Nord et à l’Extrême-Nord » précise Maitre Emmanuel Simh, vice-président du MRC en évoquant des fraudes ayant émaillé ce scruti, le candidat du parti univers conteste le déroulement du scrutin du 07 octobre.

Cabral Libii appelle déjà à la mobilisation e la jeunesse « A la suite de la décision de la Cour Constitutionnelle qui sera rendue, le peuple Camerounais tout entier, y compris cette jeunesse, qui s'est fortement mobilisée autour de ma candidature, prendront aussi leurs responsabilités.

Ce mercredi 10 octobre 2018 était la date butoir pour recevoir au greffe du Conseil constitutionnel à Yaoundé, les recours au sujet de l’élection présidentielle du dimanche 07 octobre 2018.

La réponse du conseil est attendue.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !