Crise Anglophone: Aimé Robert Bihina sur le silence de Paul Biya : « C'est un silence parlant » [VIDEO]

Le Rédacteur en chef soir de la CRTV tente de justifier le silence du Président de la République du Cameroun depuis la reprise des manifestations en zone anglophone au Cameroun le 22 septembre.

Aimé Robert Bihina sur la CRTV - Capture Ecran

Près d'un an après le déclenchement de la crise anglophone et notamment la reprise des manifestations  le 22 septembre comme longuement rapporté par LebledParle.com, Paul Biya ne s’est toujours pas exprimé ouvertement ou alors descendu sur place pour tenter un dialogue. Le Président reste presque muet comme l’indique de nombreux acteurs de la société civile et hommes politiques.

Pour Aimé Robert Bihina qui analyse ce silence de Paul Biya, « c'est un silence parlant. Les faits et gestes du président de la république, apparemment muets participent d'un acte de communication dans le style Biya. Ses adresses à la nation le 31 décembre et à la jeune le 10 février restent une activité brulante. » a t-il justifié au journal de la CRTV ce samedi 30 septembre.

Alors que de nombreux ledears comme l'Avocat Akere Muna, demande « Dans l’immédiat un dialogue véritable », le journaliste de la CRTV pense que le Président est effectivement ouvert au dialogue. « Paul Biya reste ouvert au Dialogue. N’a t-il pas pris un train de mesure inédites dans le secteur de l’éducation de la justice et au plan institutionnel ? N’a t-il pas ordonné l’arrêt des poursuites contre certains leaders de la contestation ? Pour la forme de l’Etat, il l’a dit et redit, le Cameroun est un et indivisible. »

Paul Biya ne peut pas à 84 ans, détricoter l’œuvre de toute une vie, de tout son engagement politique.

Pour le journaliste « Il faut certainement revisiter le cheminement politico-administrative du président Paul Biya pour comprendre la ligne rouge qu’il s’est tracé : En 1962 Paul Biya est chargé des missions à la présidence de la république. En 1967 il est Directeur du Cabinet civil à la présidence de la république. En 1970, Paul Biya est ministre d’Etat Secrétaire général à présidence de la République. En 1975 il est Premier Ministre. En mettant en parallèle ces repères avec les grandes dates de l’histoire du Cameroun depuis 1961, l’on déduit clairement que Paul Biya était l’un des acteurs de la mise en œuvre de la réunification et l’un des architectes de l’unification. Et depuis 1982 il n’a jamais dévié de cette trajectoire sur toute la mystique et la liturgie de l’unité nationale. Paul Biya ne peut donc pas à 84 ans, détricoter l’œuvre de toute une vie, de tout son engagement politique. »

« Il n’est pas un homme politique inconstant et inconsistant, c’est un homme d’Etat. Les hommes d’Etat sont habités par une obsession, leur place dans l’histoire. Paul Biya ne peut donc pas venir défaire aujourd’hui ce que les pères fondateurs et lui-même ont fait. Il faut au demeurant voir au delà du chef de l’Etat, ce qui est en jeu demain, c’est notre plus grand dénominateur commun : le Cameroun. »

Lebledparle.com vous propose en vidéo les propos de Aimé Robert Bihina

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter