Maurice Kamto annonce qu’il pourrait être inculpé pour terrorisme

Le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) a fait lui-même des révélations fortes à la faveur d’une conférence de presse.

Maurice_kamto-Canal2.jpg
Maurice Kamto sur le plateau de Canala 2

Ce lundi 3 avril 2017, Maurice Kamto, le président de MRC a donné une conférence de presse sur le thème « La Communauté internationale et la crise anglophone » au siège de ce parti politique d’opposition, situé au quartier Odza à Yaoundé.

Lors de cette rencontre Maurice Kamto a déclaré sans détour qu’il pourrait être bientôt mis aux arrêts, puis inculpé pour terrorisme en raison de sa position dans la crise qui secoue les régions anglophones du pays depuis environ sept mois. 

«Un cabinet noir dont les membres sont bien identifiés travaille pour la cause. On veut l'accuser de défendre les sécessionnistes qu’il n’a jamais rencontrés et qu’il dénonce pourtant dans ses positions. Il défend des camerounais qui sont privés de leur droit et il est dans son rôle. Les raisons des menaces sont simples. Il s'agit de l’empêcher de se présenter à la prochaine élection présidentielle. Il se montre déterminé à continuer son combat. On se demande s'il est si insignifiant comme certains le prétendent, si son parti ne représente rien, pourquoi vouloir l'empêcher de se présenter aux élections ?» s’interroge Mathieu Youmbi, l’un des proches de Maurice Kamto.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !