Cameroun : Macky Sall félicite Paul Biya pour ses exploits contre Boko Haram

En visite au Cameroun, le lundi 28 novembre 2016, le Président sénégalais Macky Sall a eu un entretien au sommet avec son homologue camerounais Paul Biya. Occasion pour les deux hommes d’Etat d’échanger sur des sujets d’intérêt commun au plan bilatéral, continental et international.

Le président sénégalais (gauche) et son homologue camerounais (droite) portent un toast au Palais de l'Unité lundi, 28 novembre 2016 - © PRC

Au terme de cet entretien qui a duré un peu plus de trois quarts d’heure, le couple présidentiel camerounais a offert un déjeuner officiel en l’honneur du Chef de l’Etat sénégalais. Ce repas fraternel a été ponctué des toasts des deux Chefs d’Etat.

Tout d’abord, le Président Paul Biya a salué la « coopération fructueuse et dynamique » entre le Cameroun et le Sénégal, deux pays qui partagent les mêmes valeurs à savoir : « l’attachement à la démocratie, à la paix, au dialogue, et à l’unité de l’Afrique. » Le Chef de l’Etat a souligné également l’engagement des deux pays contre le terrorisme et le sous-développement.

Le président sénégalais (gauche) et son homologue camerounais (droite) portent un toast au Palais de l'Unité lundi, 28 novembre 2016.

Le Président Macky Sall a, dans son discours, remercié chaleureusement le Président de la République pour l’accueil qui lui a été réservé à Yaoundé. Le Chef de l’Etat sénégalais a notamment souligné la place qu’occupe le Cameroun sur l’échiquier africain. « Je suis venu, a-t-il déclaré, magnifier le rôle du Cameroun, un grand pays de l’Afrique ; le Cameroun, un pôle intellectuel, culturel, économique, stable au cœur du continent.»

Le Chef de l’Etat sénégalais a également encouragé le Cameroun dans sa lutte contre le groupe terroriste Boko Haram, et réaffirmé sa volonté d’approfondir la qualité des relations entre Yaoundé et Dakar fondées sur la confiance et l’estime réciproques, sans oublier de témoigner sa solidarité et son soutien au peuple camerounais après le drame du 21 octobre dernier ayant fait près de 80 morts et 600 blessés à Eseka.