Le témoignage poignant de SOKENG Yannick, rescapé du déraillement de la Camrail à Eséka

Bonjour, Je suis SOKENG DONGMO Yannick Herve, les gens là ont même mal écrit mon nom. Bon ce n'est pas le plus important.

Sokeng Yannick
SOKENG DONGMO Yannick Hervé

J'étais dans le train effectivement avec ma tante TSAFACK Denise, le nom avant le mien sur cette liste qui circule. Le sort a voulu que nous nous retrouvions ensemble et que nous sortions tous les deux vivants, avec des douleurs intenses mais a priori, pas de fractures après les premières radios à Laquintinie. Merci à tous ceux qui ont une pensée pour nous. Notre état de santé s'améliore de plus en plus. Je dis merci à Dieu d'être sorti vivant de ce "bain de sang". Mais à quoi est-il dû?

Nous sommes dirigés par des personnes qui ont pris l'habitude de naviguer à vue et par conséquent de négliger les petites choses qui finalement donnent de grands malheurs. Est-ce intentionnels? Nous n'en savons rien. Mais les faits parlent d'eux-même. Le tronçon qui relie le poumon politique et économique du pays est coupé, à cause d'absence de contrôle. Formidable. Un responsable de la CAMRAIL qui nous dit que la compagnie va faire voyager le train de Douala et celui de Ngaoundéré, les deux pour Douala; mais après un seul train voyage. Encore Formidable. Les agents de CAMRAIL qui après avoir épuisé le stock ouvre une ligne de ticket parallèle avec cette condition: "tu paies 3000 xaf et tu voyages debout". Toujours Formidable car sachant que les gens devaient/voulaient voyager ils se font du beurre. Surtout sachant que les wagons ajoutés n'étaient pas en bon état.

En effet, tout s'est passé en l'espace de moins de 10 minutes, entre une odeur de brûlé dans le train (on avait l'impression qu’il s'agissait des disques qui se frottaient et qui laissaient cette odeur, en tout cas soit les disques d'embrayage soit de freins, de toute façon le problème venait des wagons), et une accélération alors que nos wagons (les 4 ou 5 derniers se trouvaient encore au virage). En fait, c'est cette augmentation subite de la vitesse et cette surcharge des wagons et des clients qui projettent malheureusement dans le ravin ces derniers wagons, les premiers à chuter) avant que d'autres ne tombent plus loin. Je me trouvais dans l'un de ces derniers wagons et nous avons fait 3 à 4 tonneaux avant de nous arrêter. Comment j'ai pu survivre? Je crois seulement que mon heure n'était pas encore venue.

JE VOUDRAIS SUPPLIER LA MISÉRICORDE DIVINE POUR CE PAYS. Les heures qui viennent risque être terribles et nous devons redevenir des champions de la prière pour nous préserver des vampires qui se délectent du sang des innocents. Demander aussi et surtout miséricorde divine pour les défunts. Beaucoup seront décédés sans recevoir les sacrements de purification de leurs péchés. Que par la douloureuse passion du Christ, pardon total de leurs péchés leur soit accordé. Pour les survivants avec handicaps et traumatismes, qu'ils reçoivent également purification de Dieu et force et courage pour recommencer une nouvelle vie. Ils auront besoin de tous leurs proches, c'est le moment de leur témoigner amour. Et pour ceux qui s'en sont sortis indemnes, sans grandes blessures, que nous ouvrions les yeux sur le fait que Dieu a toujours été là. Nous ne méritons pas spécialement plus que les autres d'être en vie et debout. Pourquoi? Peut-être pour que comme le Christ le faisait pour ceux qu'il guérissait: "Va, ne pêche plus, ne dis pas que c'est moi, mais présentes-toi à tous pour qu'ils rendent gloire à Dieu pour tout l'amour et le pardon qu'Il offre au monde. Nous ne sommes pas des stars ou des opportunités d'enrichissement pour certains avocats ou assureurs ou autres.

Je remercie vraiment la vie, je remercie Dieu pour cette nouvelle chance, pour les miens qui m'aiment ou qui ne m'aiment pas, mais que j'aime profondément comme j'aime mon pays et mon continent. je prie pour vous tous. Et je vous exhorte à prier sans cesse toujours avec foi, humilité et espérance, avec la conscience que Dieu n'est pas obligé de nous suivre, Il a le droit de faire ce qu'Il veut comme nous avons le libre arbitre sur nos vies. Restons connecté à lui pour nous et pour le monde entier et peut-être un jour, nous irons à lui, et Il nous consolera de tous nos malheurs. Mes sincères condoléances aux familles des défunts. Que l'Eternel vous bénisse tous et qu'il vous garde. Qu'il fasse luire sa face sur vous tous et vous accorde sa grâce. qu'il tourne son regard sur vous tous et vous donne sa paix.

Un des rescapé de l'accident du train du 21 Octobre 2016 à Eseka, un vendredi noir pour le vert-rouge-jaune.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !