Fiscalité : Valère Bessala critique durement Jean Pierre Amougou Belinga

Valère Bessala invite le président directeur général(Pdg) du Groupe l’Anecdote à respecter les textes en vigueur en matière de fiscalité.

 Valère Bessala (c) Droits réservés

Il y a plus d’un mois, le Groupe L’Anecdote est au centre d’un scandal fiscal. En effet, les comptes de Jean Pierre Amougou Belinga avaient été saisis pour défaut de paiement d’impôts à hauteur de 17 842 604 519 Fcfa soit 10 203 948926 Fcfa en pénalités et 600 000 Fcfa de frais de poursuites. Depuis lors, les journalistes en médias du puissant hommes d’affaires crient à l’acharnement » dont est victime leur patron.

Un discours qui n’émeut guère Valère Bessala. L’administrateur civil s’est fendu en critique à l’endroit du Zomlo’o le dimanche 15 mai 2022 sur le plateau de Club d’Elites sur Vision 4.

« Je vous dis à vous, de dire au président directeur général, trois choses : Il est mal accompagné, il doit virer son conseiller fiscal s’il en a parce qu’en fait, les éléments de la procédure, c’est dans la procédure qu’on les gagne. Le contentieux fiscal, c’est le BA-BA de la fiscalité. Si vous ratez l’autorité, l’autorité destinataire de votre contentieux, vous êtes carrément à gauche de la poubelle ? C’est ça les conséquences. Le directeur général des Impôts vous a même beaucoup aimés parce qu’en fait, il était même prêt à transiger. Mais c’est vous qui avez utilisé des gros bras. Attention, le Dg des impôts a une autonomie sur la gestion de la fiscalité… », a-t-il analysé.

Pour le consultant médias, un hommes d’affaires de la carrure du pape des médias devrait plutôt observer les textes : « Si vous voulez ne m’invitez plus… Dites à Amougou Belinga que, quand on est un homme puissant et quand on a les amis puissants, la meilleure façon d’aider mes amis puissants à m’aider, c’est d’observer les textes, observer la loi…Maintenant ça donne l’impression qu’Amougou Belinga ne veut pas payer les impôts », a-t-il analysé.

Pour rappel, le 13 mai dernier, le Directeur général des Impôts(Dgi), Modeste Mopa Fatouing, a levé le blocage des fonds des comptes des sociétés de JPAB.