Crise anglophone : Jean Jacques ZE s’en prend à certains médias qu'il qualifie de « populistes »

En direct de la Matinale sur Vision 4 le 1er mars 2021, Jean Jacques ZE a déploré l’attitude de certains médias face à la crise anglophone.

Jean Jacques ZE (c) Droits réservés

La crise sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest durera bientôt quatre années pleines. Depuis son début, de nombreux évènements horribles sont survenus sur le terrain. Les médias traitent l’information selon leurs lignes éditoriales respectives.

Sauf que pour Jean Jacques ZE, le critère d’objectivité n’est plus au rendez-vous chez certains de ses confères. Sans nommer une chaine de télévision ou un journaliste précis, l’employé de Jean Pierre Amougou Belinga estime que « c'est très facile de faire populaire ou populiste au Cameroun. Certaines de nos émissions qui sont de véritables couvercles de marmites qu'on fouette, mais les gens regardent. On pense que lorsqu'il y a 1 million de vue c'est parce que vous avez été pertinent », a-t-il déploré.

 Pour l’ancien présentateur du journal vespéral sur Canal 2 international, la crise au NOSO est une belle occasion pour des hommes de médias de se faire de bonnes affaires : « Beaucoup utilisent maintenant cette crise dans le Nord-Ouest et Sud-Ouest comme leur fonds de commerce, comme leur podium. D'ailleurs j'entends une belle expression autour de cette affaire : ‘’sur le théâtre de la crise anglophone’’ », a-t-il déclaré.

Rappelons que l’heure, les forces de défense luttent d’arrache-pied pour un retour de la paix dans ces deux régions d’expression anglaise.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !