Cameroun : La revue de presse du jeudi 12 août 2021

Très chers abonnés, bonjour et bienvenus à la revue de presse, édition du jeudi 12 août 2021. Comme tous les matins, retrouvez ci-après, la quintessence des informations parues dans les kiosques au Cameroun ce jour.

Les Unes en kiosque ce matin (c) Droits réservés

Ouvrons avec Le Jour. Dans son numéro en kiosque, le journal parle des affrontements qui ont opposé la communauté Mousgoum à celle des Arabe Choa dans la soirée du mardi 10 août 2021 dans la région de l’Extrême-Nord. Les chiffres provisoires avancés par notre confrère font état de 26 morts sur le carreau.

La même information est également relayée par Émergence et Mutations disponibles dans les kiosques ce jour.

Le Messager révèle dans son numéro de ce jeudi, les « vérités » que Cyrus Ngo’o « veut noyer » dans l’affaire Cana Bois. « Sacrifié à l’autel des intérêts égoïstes, de certains barons du régime, obnubilé par le contrôle du port autonome de Douala, le DG tente désespérément de sortir la tête de l’eau ». Les explications en page 5 de Le Messager.    

Cameroon Tribune s’est penché sur le football professionnel camerounais ce matin. Dans son focus à lire dans les pages 30 et 31, le journal pointe du doigt, les « graves problèmes de structuration interne » des clubs qui continuent de fonctionner dans « l’amateurisme », en comptant uniquement sur les subventions de l’État. Pourtant, regrette le journal à capitaux publics, l’avènement de la Ligue spécialisée en 2011 devait marquer « le renouveau du football d’élite ».

La Cotonnière industrielle du Cameroun (Cicam) perd près de 13,2 milliards en 2 ans. Pour cause, renseigne La Voix du Centre en kiosque, les turbines de ses deux usines basées à Douala dans la capitale économique ne tournent plus. Des sources aux journal, l’arrêt de fonctionnement serait dû à la suspension de l’approvisionnement en énergie.  

Évoquons un temps soit peu dans cet exercice, les finances publiques. Défis Actuels de François Bambou nous fait savoir ce matin que le gouvernement s’est donné pour objectif de collecter 213 milliards de FCFA de recettes non fiscales, ceci grâce à la mise en œuvre de nouveau carnet de collecte des données y relatives. L’objectif étant d’accroitre les performances du ministère des Finances et des administrations concernées.

Les dirigeants des six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) vont se retrouver le 18 août 2021 à Yaoundé pour un sommet extraordinaire sur convocation du chef de l’État camerounais Paul Biya, son président en exercice. L’Anecdote qui en parle feuillette les articulations qui vont meubler ses travaux. « La relance économique post-covid-19, l’accélération des projets intégrateurs, et la fusion avec la CEEAC seront au menu des travaux des chefs d’État du 18 aout prochain dans la capitale camerounaise », écrit le journal de Jean-Pierre Amougou Belinga.  

L’information officialisée le 10 août 2021 à Douala au cours de la session extraordinaire du conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (UEAC) fait aussi la Une de Repères. Au-delà des autres sujets d’intérêt commun qui feront l’objet d’un examen minutieux, lesdites assises seront essentiellement consacrées au « rapport sur l’évolution de la situation macroéconomique dans la zone CEMAC en contexte de pandémie du Covid-19 et analyse des mesures de redressement » a écrit notre confrère qui cite à son tour le président de la Commission de la CEMAC, Daniel Ona Ondo.

La conférence des chefs d’Etat qui se tient dans un contexte particulier, sera marqué selon le qoutien l’Economie, par les enjeux sécuritaires préoccupants dans la sous-région, la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), l’échéance de la première génération des programmes avec le Fonds monétaire international (FMI), les négociations et les conclusions d’une seconde phase de programmes économiques et financiers entre Brettons Woods et les pays de la CEMAC dans le cadre de la Facilité élargie de crédit (FEC) et du Mécanisme élargi de crédit (MEC) et surtout la crise sanitaire liée au coronavirus dont les effets dévastateurs ont déstructuré l’outil de production.

Chers abonnés, nous sommes arrivés au terme de cet exercice ce matin. Merci de nous révéler régulièrement votre confiance. À demain pour la dernière sortie de la semaine.

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !