Cameroun : La revue de presse du jeudi 29 juillet 2021

Très chers abonnés, bonjour et bienvenus à la revue quotidienne. Comme tous les matins, retrouvez ci-après, l’économie de l’actualité telle que parue dans les journaux ce matin au Cameroun.

Les Unes en kiosque ce matin (c) Droits réservés

Louis Paul Motaze auditionné au TCS pendant trois jours. C’est l’information qui barre la Une principale du quotidien InfoMatin de Dieudonné Mveng. En sa page 3, le journal du groupe La Météo informe que de mercredi à vendredi dernier, l’argentier national, assisté de ses collaborateurs, était, durant de longues heures, dans son cabinet, face au commissaire Oko Petis et ses limiers pour répondre à quelques 80 préoccupations des OPJ.

Selon le quotidien l’Économie de Thierry Ekoutti, en 5 années, le pays de Paul Biya a perdu 30 milliards de recettes douanières dans ses accords de partenariat économique avec l’Union européenne. Le bilan de ces accords nous apprend le journal ce matin, a été fait le 27 juillet à Yaoundé.

Et pendant ce temps, Défis Actuels annonce que le FMI a approuvé le rapport d’exécution des fonds Covid-19 au Cameroun. Cette approbation lit-on dans les colonnes du journal, permettrait au Cameroun de bénéficier d’ici à trois semaines, d’un financement de 93 milliards de FCFA dans le cadre du prochain Programme économique et financier de l’institution de Bretton Wood.

« Les mêmes voleurs vont-ils encore gérer cette deuxième tranche ? » s’interroge Pile ou Face. « Au moment où le FMI séjourne au Cameroun au motif du déblocage de la seconde phase de financement de lutte contre le coronavirus, l’indignation est dramatique. Le peuple médusé et tétanisé à la supercherie autour de la fameuse enquête des 180 milliards évaporé… », écrit le journal notre confrère.  

En attendant d’en savoir un peu plus sur ce financement, l’ennemi ne dort pas dans la région de l’Extrême-Nord du pays, nous dit Mutations en kiosque ce jeudi. Le quotidien de la rue de l’aéroport à Yaoundé note qu’en l’espace de 72 heures, 13 militaires de l’armée camerounaise ont trouvé la mort suite aux attaques répétées par la secte terroriste Boko Haram.

De l’Extrême-Nord, à l’Ouest, se propage toujours l’odeur de la rébellion. En effet, le journal l’Anecdote dans son édition du jour renseigne qu’une vingtaine de militaires et civils sont déjà tombés sous les balles des bandes armées dans le département de la Menoua, des Bamboutos et du Noun. Pour ce confrère, « la recrudescence de ces incursions terroristes laisse planer le spectre d’un agenda planifié, visant le renversement des institutions républicaines ».  

Le Jour de ce jour nous apprend que la libération d’Alain Fogue et Bibou Nissack ainsi qu’une vingtaine d’autres militants du MRC n’est pas encore envisageable à la Cour d’Appel du Centre. Le délibéré à la suite de la demande de leur mise en liberté immédiate a été renvoyé au 10 aout 2021.  

Chers abonnés, c’est ici que prend fin cette revue de presse ce matin. Merci de l’avoir une fois de plus lu. Donnons-nous rendez-vous demain vendredi pour la dernière sortie de la semaine.

 

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !