Cameroun : La revue de presse du lundi 26 juillet 2021

Très chers abonnés de la revue de presse bonjour et bienvenus à votre revue quotidienne de la presse. Comme tous les matins, recevez ci-après, la substance des informations parues dans les kiosques au Cameroun ce matin.

Les Unes en kiosque ce matin (c) Droits réservés

Cabral Libii, et sa formation politique, le PCRN ont formulé une plainte contre des policiers, à la suite d’une violente altercation entre ces derniers et la députée Nourane Foster le 20 juillet dernier dans la région de l'Ouest, nous dit La Voix des Jeunes d’Ibrahim Yiché. Dans la page 2 de son numéro 44 paru ce lundi, notre confrère qui emprunte les termes du leader du PCRN, soutient que cet incident entre les forces de maintient de l’ordre et l’élue de la Nation qui traduit entre autres « le trafic d’influence, abus d’autorité, sexisme, favoritisme et non-respect des institutions de la République impose que toutes les conséquences rigoureuses soient tirées ».

Alors que les alertes fusaient de partout depuis plusieurs mois sur une probable existence de la peste porcine au Cameroun, EcoMatin de ce matin fait savoir que la maladie est effectivement dans nos murs et se fait déjà visible dans les localités d’Edéa dans le Littoral, à Bafia dans le Centre, et à Bafoussam dans la région de l’Ouest. Jusqu’ici, note notre confrère « le gouvernement ne donne pas l’impression d’avoir véritablement pris la mesure de la menace ». La première véritable action de riposte « est venue de l’Ouest où le gouverneur, Awa Fonka Augustine, a ordonné la fermeture jusqu’à nouvel ordre des marchés de commercialisation des porcs. Le gouverneur de la région voisine du Nord-Ouest a emboîté le pas à son homologue en interdisant la circulation et le transport du porc sur l’étendue de son unité administrative. Mais au niveau central, la réaction du gouvernement se fait toujours attendre », lit-on dans le journal d’Émile Fidieck qui signale que les « acteurs de la filière porcine crient leur désarroi ».

Le quotidien l’Économie propose en sa page 3, quelques pistes pour sortir pouvant aider à juguler la crise de la peste porcine africaine au Cameroun.

Près de 10 000 jeunes issus de la région de l’Est Cameroun, fustigent la barbarie de la B.A.S contre le couple présidentiel à Genève, indique Réalités Plus en kiosque ce jour. « Soutenus par les ainés, avec en tete, le ministre Joseph Lé et le sécretaire d’Etat Armand Ndjodom, des milliers de jeunes venus de la Kadei, du Haut-Nyong, du Lom et Djerem, et de la Boumba et Ngoko ont fait une démonstration de force des les rues de Bertoua hier dimanche 25 juillet 2021 », peut-on lire dans le journal de Paul Ngouare Kindji qui poursuit en détaillant que la manifestation avait pour principal objectif, « dénoncer les coups montés par le président de la République par des Camerounais malintentionnés le 17 juillet dernier en Suisse ».

À la suite des jeunes de la région de l’Est, nous renseigne Génération Libre en kiosques, c’est les chefs supérieurs du département du Ndé qui disent « non » à la manifestations anti-Biya à Genève. D’après les informations du journal, les garants de la tradition de cette localité de la région de l’Ouest ont dit à travers une déclaration, leur « soutient indéfectible » au président de la République, tout en condamnant ces agissements « anti-républicains ».  

Dans le cadre de l’humanisation des soins et services sanitaires au Cameroun, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie lors d’une visite qu’il a effectué dans la région de l’Adamaoua le 24 juillet dernier, a pris la température « de l’ensemble des formations sanitaires de cette région ». L’information fait la grande Une du quotidien Échos Santé paru ce jour. Dans sa page 6, l’on apprend que le patron de la santé a mis à disposition de nombreux centre hospitalier, des équipements dont les lits, les tables d’accouchement et d’opération, non sans renforcer les laboratoires. Pour le cas de l’hôpital régional de Ngaoundéré par exemple, le ministre de la Santé envisage sa réhabilitation dans les mois à venir.

Revenant ce matin sur la gestion des fonds alloués à la lutte contre le Covid-19 au Cameroun, Le Messager de feu Pius Njawé annonce la « fin de la chasse aux sorcières ». Dans ce chapitre, notre confrère livre les « vérités » sur le rapport d’exécution du Fonds spécial de solidarité pour la lutte contre la pandémie et ses répercussions économiques et sociales.

« Jean Nkuete va-t-il encore trahir ?» C’est la question que se pose L’Anecdote de Jean Pierre Amougou Belinga ce matin lorsqu’il parle de l’opération de renouvèlement des organes de base du RDPC. « Après avoir manœuvré pour la défaite du président de la République à la présidentielle de 2018, ignoré ses directives au élections municipales et législatives, des doutes planent sur la sincérité du secrétaire général du comité central quant à l’observance des prescriptions du président national du parti au pouvoir sur la dynamique du changement du personnel politique » dans les rangs de cette formation politique, peut-on lire en page 3 du journal l’Anecdote.

Cameroon Tribune annonce des renforts sécuritaires dans la région de l’Ouest. En raison de sa proximité géographique avec le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, théâtre de la crise anglophone depuis 2016, le ministre délégué à la Défense, Joseph Beti Assomo, a effectué une visite de travail dans la région de l’Ouest est régulièrement victime des incursions meurtrières des bandes armées pro séparatistes. Le journal national dans son édition de ce matin revient sur ces travaux et informe que le Mindef a annoncé un renforcement des effectifs et des moyens, ainsi que la redynamisation des comités de vigilance, pour appuyer l’action des forces de défense et de sécurité sur le terrain.

Très chers abonnés, c’est sur cette information que nous mettons un terme à cette revue de presse ce matin. Merci d’avoir été des nôtres ce matin une fois de plus. À demain.

 

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Lebledparle uses cookies to improve your experience and optimize the functioning of the site. Targeted advertising content may also be presented to you. By continuing to browse, you certify that you accept the use of cookies. You can also accept these cookies by clicking on "Accept and continue". PIXEL_LINK_LEGAL_TEXT