Cameroun : La revue de presse du jeudi 27 mai 2021

Très chers abonnés, c’est un réel plaisir de vous retrouver ici encore ce matin, pour vous servir la revue quotidienne de la presse camerounaise. Retrouvez ci-dessous, l'économie des informations parues dans les kiosques au Cameroun. 

Les Unes en kiosque ce matin (c) Droits réservés

Le journal de Paul Ngouare Kindji, Réalités Plus annonce ce matin, le « nettoyage » de 7622 agents fictifs à la fonction publique camerounaise. Revenant sur le point de presse du ministre de la Fonction publique donné le 26 mai dernier, l’on apprend qu’une première vague 493 agents radiés a été publiée le 21 mai. « L’État camerounais avait mis tout en œuvre pour permettre à ces derniers de venir régulariser leur situation, mais ils n’ont jamais répondu présents durant près de 4 ans », peut-on lire dans ce journal.

Autre chose à lire dans les colonnes de Réalités Plus, les différents gouvernements qui pullulent les réseaux sociaux ces derniers temps. Notre confrère dévoile dans son édtion de ce matin, « ce qu’on paie » pour y figurer et pour « griller d’autres personnalités ». Selon le journal, il faut débourser entre 100 mille et un million de FCFA, pour figurer dans « ces multiples listes en circulation dans les réseaux sociaux ».

Repères de feu Richard Touna Ombé renseigne dans sa publication de ce matin que malgré la pandémie du Covid-19, le bénéfice net du leader du marché de la bière au Cameroun, la SABC reste en hausse, passant de 16,6 milliards en 2019 à plus de 22 milliards de FCFA en 2020.

Le magazine Horizon Plus fait savoir que le Lamido de Mbé, Baba Jean-Lambert organise une « prière œcuménique pour la paix et le vivre ensemble ».  La prière interreligieuse a pour but, « l’aboutissement du projet d’électrification attendu depuis fort longtemps », et aussi, « implorer le regard bienveillant du seigneur sur l’arrondissement, régulièrement victime d’actes d’enlèvements et des accidents de circulation ».

Le 26 mai 2021, le chef de l’État a signé une série de texte portant nomination de certains responsables dans certaines universités d’État du Cameroun. Le journal L’Étudiant dans sa publication de ce jour annonce que le professeur Laurent Charles Boyomo Assala, qui a dirigé l’École supérieure des Sciences et techniques de l’Information et de la Communication pendant 13 ans, a finalement été admis à faire valoir ses droits à la retraite. Il a été remplacé à ce poste par celle qui était jusque-là, directrice adjointe, le Pr Alice Ngah Minkala. Les détails sont à lire en page 2 du journal L’Étudiant de Boris Landry Kouekam

Parlons à présent de ce qui est désormais convenu d’appeler Covidgate au Cameroun. Mutations, l’un des quotidiens qui en parlent ce matin nous apprend que les leaders des partis d’opposition « demandent des têtes » de personne impliquées dans la mauvaise gestion des fonds Covid-19 au Cameroun.  Dans le journal, vous retrouverez les réactions de Cabral Libii du PCRN, Maurice Kamto du MRC, Jean Robert Waffo du SDF…  

Le Financier d’Afrique relève ce matin, les insuffisances du rapport d’étapes de la Chambre des Comptes relatif à la gestion des fonds alloué à la gestion de la pandémie au Cameroun. Notre confrère note d’entrée de jeu que l’institution a choisi de publier un rapport partiel qui incrimine seulement 2 départements ministériels sur les 21 concernés.

Échos Santé tente d’expliquer ce matin comment les réseaux veulent « brouiller » le ministre de la Santé, Manaouda Malachie. « Au moment où les débats sur la gestion des fonds alloués à la pandémie font rage, des manœuvres persistantes visent à opposer le Minsanté à son directeur des ressources financières et du patrimoine. Entre sorties épistolaires et accusations fantaisistes, ces deux personnalités pourtant étrangères à la gestion des fonds Covid-19 sont prises en cabale », regrette Échos Santé en kiosque.  

Le nouvel accident enregistré la nuit dernière à la falaise de Dschang dans la région de l’Ouest Cameroun, fait la grande Une du quotidien bilingue privé, Émergence. Selon le récit de ce dernier, un car de transport interurbain immatriculé CH 003877 partant de Mbouda à destination de Kekem dans la région de l’Ouest a vu son système de freinage lâcher entrainant l’irréparable. Sur le carreau, lit-on, 5 morts et de nombreux blessés graves.

Merci chers abonnés, et prenons rendez-vous demain sur la même adresse, pour une autre édition de la revue de presse. 

 

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Lebledparle uses cookies to improve your experience and optimize the functioning of the site. Targeted advertising content may also be presented to you. By continuing to browse, you certify that you accept the use of cookies. You can also accept these cookies by clicking on "Accept and continue". PIXEL_LINK_LEGAL_TEXT