Cameroun : La revue de presse du lundi 19 avril 2021

Très chers abonnés bonjour ! Bienvenus à votre rendez-vous quotidien, la revue de la presse. Les informations contenues dans les journaux parus dans les kiosques ce lundi sont plurielles. Cette pluralité est motivée par des secousses à la fois sanitaires, socioéconomiques, politiques… qui animent le quotidien des Camerounais. Nous vous donnons ci-dessous, la température de l’actualité camerounaise telle que traitée par nos confrères de la presse classique.

Les en kiosque ce 19 avril 2021 (c) Lebledparle.com

Cet exercice exaltant s’ouvre ce matin sur des questions économiques avec Défis Actuels qui parle des salaires versés indument aux fonctionnaires décédés. En page 3 du journal de Francois Bambou, on apprend que le ministre des Finances, Louis Paul Motazé a mis sur pied une équipe pour recouvrir cet argent reverser dans les comptes des fonctionnaires déjà décédés. Dans le cadre de cette opération, notre confrère signale que quelques 12,6 milliards de FCFA ont été collectés et remis dans les caisses de l’État.

On poursuit avec Intégration qui dans sa publication du jour, dénonce « la grande illusion comique » au tour de la vaccination anti-Covid-19 au Cameroun. « Sur la scène publique, discours et gestuelles se déploient tour à tour pour servir de supports à une communication qui dit un mensonge enrobé de vérité », regrette-t-il.

Si Intégration s’inquiète de la communication autour de cette pandémie, le journal des questions de Santé, Échos Santé alerte pour sa part que le vaccin Astra Zeneca est dans nos murs. Selon le journal en kiosque ce matin, le ministre de la Santé, Manaouda Malachie, représentant du Premier ministre Joseph Dion Ngute a réceptionné le 17 avril 2021, une cargaison de 391 200 doses de ce vaccin dans le cadre de la facilité Covax. « Ces doses viennent ainsi renforcer les 200 milles doses du vaccin chinois offert il y a une semaine », indique le journal qui ajoute que selon l’autorité sanitaire, l’objectif cette année est de vacciner 20 % de la population nationale.  

Camer Press revient aussi sur l’arrivée du vaccin Astra Zeneca au Cameroun et fait une incursion dans les ménages pour examiner l’engouement national autour du vaccin Sinopharm qui est déjà présent dans les dix régions du pays.

Repères nous donne de repérer ce matin « ces scandales qui ébranlent le Palais » d’Etoudi. En effet, le chef de l’État Paul Biya a entrepris de confier à la présidence la gestion des fonds alloués à la riposte au Covid-19. Une task force a été créée, mettant sous quasi-tutelle les ministères concernés, et une enquête sur des « cas de malversations financières » est en cours. Le journal de feu Richard Touna Ombé qui en parle ce lundi croit savoir que cette démarche présidentielle est due à l’opacité qui entoure la gestion de ces fonds.

La Voix du Centre dresse le bilan peu élogieux des trente ans du multipartisme au Cameroun. Trois décennies après son avènement, souligne notre confrère, les lignes de la démocratie n’ont que très peu bougé. « Après les hold-up électoraux de 1992 et 2018, des élections remportées par le Social Democratic Front et le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais s’est juré de disloquer l’opposition... », peut-on lire.  

En toute indépendance, faisons avec L’Indépendant, une incursion « dans l’univers mystérieux des goulots d’étranglements à la lisière d’une déstabilisation sur les travaux de finition du stade devant abriter la cérémonie d’ouverture de la Can Total 2021 ». Dans une enquête, le journal de Max Mpandjo tente d’apporter des éclairages sur l’identité des personnes qui « tirent des ficelles » pour faire échouer ce projet d’envergure, alors que nous sommes rendus à quelques dix semaines de la solennité du titrage au sort de cette compétition.

Vendredi dernier, le chef de l’État a nommé Serge Herve Boyegueno en qualité de Directeur général ; Fruh Jonathan, Directeur général adjoint et Blaise Moussa Président du conseil d’administration à la Sonamines. Le Messager dans sa publication de ce matin estime que Ferdinand Ngoh Ngoh a « floué Paul Biya ». Le journal tente de donner les mobiles ayant conduit à la nomination du top management de cette société.

C’est ici, chers abonnés que nous mettons un terme à cette revue de presse. Merci de nous avoir visité. À demain…

 

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Lebledparle uses cookies to improve your experience and optimize the functioning of the site. Targeted advertising content may also be presented to you. By continuing to browse, you certify that you accept the use of cookies. You can also accept these cookies by clicking on "Accept and continue". PIXEL_LINK_LEGAL_TEXT