Cameroun : La revue de presse du mardi 2 mars 2021

Chers abonnés bonjour ! La presse camerounaise ce matin s’intéresse à des questions de sport, de la santé avec la résurgence du Covid-19 dans le pays, de l’économie… Retrouvez ci-après, la quintessence des informations telle que parues dans les kiosques ce matin au Cameroun.

Les en kiosque ce 2 mars 2021 (c) Lebledparle.com

On commence avec l’affaire du complexe sportif d’Olembé qui barre la Une de Vision Économie. Dans un contexte où la question d’utilisation des 163 milliards mobilisés pour la construction de cette infrastructure sportive préoccupe l’opinion publique camerounaise, le débat a repris un nouvel élan avec la signature d’une nouvelle convention de prêt de 55, 16 milliards de FCFA, pour l’achèvement des travaux de cet ouvrage. Le journal de Sa Majesté Parfait Gwodok Kouang propose en exclusivité les détails chiffrés des différentes dépenses des désormais 218 milliards destinés à ce chantier.

Le Messager commente la nouvelle affaire de Clarence Seedorf qui fait en ce moment les choux gras de la presse. Licencié « abusivement » du poste de sélectionneur national du Cameroun, à l’issue de l’élimination en 8e de finale de CAN Total Égypte 2019, Clarence Seedorf avait saisi la Commission du Statut des joueurs de la FIFA pour demander réparation. La décision de cette instance qui a été rendue publique le 28 février dernier, somme la Fédération camerounaise de Football de reverser 207 millions de FCFA au technicien néerlandais, peut-on lire dans le journal.  

Alors que la montée des cas de contamination au Covid-19 engendre une nouvelle panique générale, Mutations dresse dans son édition du jour, l’inventaire deux derniers mois de la maladie au Cameroun. « 105 décès en deux mois et une explosion de taux d’occupation des lits » écrit le journal, qui ajoute par la suite que cette deuxième vague génère les tristes souvenirs de l’année 2020 écoulée.  

Afin de renforcer le système de santé du Cameroun et accroitre la capacité de Riposte contre le Covid-19, le ministère de la Santé publique a réceptionné le 27 février 2021 à Douala, 10 ambulances. Afrik Hebdo qui revient sur cette information ce matin renseigne que « les dix véhicules 4x4 sont destinés aux districts de Santé de l’arrière-pays en priorité, en vue d’améliorer et faciliter le transport des malades ».

Les rois du département du Ndé ont anobli Christophe Gilou, l’ambassadeur de France au Cameroun, sous le regard de « la Reine mère Ketcha Courtès », l’information est de Flèche d’Afrique paru ce jour. En effet, lit-on, organisé du 25 au 28 février 2021 dans la région de l’Ouest, avec l’appui de l’Ambassade de France au Cameroun, la « Cyclo-Tour de la route des chefferies » vise à promouvoir le patrimoine culturel national. A cette occasion, et dans  « la dynamique d’accompagnement du chef de l’État pour la sauvegarde de la paix et la stabilité, son ouverture et son amour pour l’autre, Christophe Gilhou a été élevé à l’important titre de notabilité Menkam Fouh’nde et son épouse au titre de Yalo Princesse Bahok ».  

Les collectivités territoriales ont désormais des leviers pour accroitre les recettes fiscales. Lesdits leviers sont présentés dans une récente circulaire signée du ministre des Finances Louis Paul Motazé et dont vous lirez les détails de façon exclusive dans les colonnes du quotidien l’Économie.

Terre promise Hebdo estime que la paix est revenue à Buea dans le Sud-Ouest au regard des récents évènements tenus de ce côté ces dernières semaines. Après le CHAN terminé quelques semaines plus tôt, la 26e édition de la Mount Cameroon Race of Hope s’est courue samedi dernier de ce côté sans incident, « montrant clairement que la paix est revenue dans le sud-ouest », écrit le journal de Marc Omboui.   

Le journal de Faustin Njikam, Le Financier d’Afrique nous renseigne dans sa publication de ce mardi que le français Bolloré est visé par une autre enquête au Cameroun. Si l’on s’en tient à ce que dit notre confrère, il est indiqué qu’au moment où le Terminal à conteneurs du Port autonome de Douala poursuit sa révolution sous l’égide de son directeur général, Cyrus Ngo’o, « les fins limiers de la justice française, eux, s’intéressent aux différents soupçons de corruption  de favoritisme ayant entaché la concession du port autonome de Douala entre 2003 et 2018 ».

 

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Lebledparle uses cookies to improve your experience and optimize the functioning of the site. Targeted advertising content may also be presented to you. By continuing to browse, you certify that you accept the use of cookies. You can also accept these cookies by clicking on "Accept and continue". CONTACT US