Cameroun : La revue de presse du jeudi 10 décembre 2020

Chers abonnés bonjour et sentez-vous prêts à déguster votre recette matinale sur Lebledparle.com. Au sommaire de cette nouvelle édition de la revue de presse qui s’ouvre, les élections régionales de dimanche dernier, le budget 2021, l’opération Epervier et l’affaire Achille Webo sont des principaux sujets à lire dans les journaux. 

Quelques Unes-Lebledparle.com

Plantons le décor avec Cameroon Tribune qui s’intéresse aux élections régionales. « Les résultats complets », titre en grande Une, le quotidien national bilingue. Le journal de Marie Claire Nnana informe que « les dix commissions régionales de supervision ont rendu leurs verdicts. Du côté des partis politiques, quatre sur les 14 engagés obtiennent des sièges dans les Conseils régionaux avec une très forte avance sur le RDPC, suivi de loin par l’UNDP, l’UDC et le FSNC », peut-on lire.

Le journal gouvernemental inscrit en colonne l’affaire Achille Webo, victime de racisme en terre parisienne dans la nuit du 8 décembre 2020 au cours d’un match du club turc dont il est entraineur adjoint. L’information est à lire en pages 28-29.

« Lèse-Majestés : Le crime des régionales », remarque à sa Une, le quotidien Mutations. Au terme du scrutin, le journal Georges Alain Boyomo constate que « la chefferie traditionnelle sort fragilisée de ces élections à cause des batailles fratricides ». Notre confrère en veut pour preuve, « le cas de la Lekié où Tsala Ndzomo a mordu la poussière ».

Par contre, le maire de Bamenda 2 paie les pots cassés de ces toute premières élections des conseillers régionaux au Cameroun : « La résidence du maire incendiée », peut-on lire en petite Une.

Dans le même registre électoral, Réalités Plus dans son style habituel titre : « Régionales 2020-Nyong et Kellé, tache couché de Grégoire Owona, défaite de Cabral Libii ». Selon le journal de Paul Ngouaré Kindi : « Alors que tout semblait perdu pour le RDPC dans le Nyong et Kellé, le secrétaire général adjoint du Comité central du RDPC a reversé la vapeur pour offrir une belle victoire au parti de Paul Biya. Cabral Libii et le PCRN ont fort à faire avec un tactico-technique appelé Grégoire Owona », explique le confrère.

Au sujet du racisme, Mutations estime que « Webo marque les esprits » tandis que « Patrick Mboma et Joseph Antoine Bell saluent » le geste de leur compatriote dans les colonnes du journal Le Jour.

Le quotidien Emergence fait une intrusion dans la Commission finances et budget de l’Assemblée nationale et relève que « les ministres critiquent Paul Biya », lit-on à la Une. Le quotidien vert revient aussi en détails sur la résidence du maire de Bamenda 2 qui a été incendiée.

En grande Une de Défis Actuels, Alamine Ousmane Mey donne les priorités de son enveloppe budgétaire qu’il a défendue il y a deux jours : « Accélérer et renforcer la transformation locale de produit de base », vise le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire.

Pour L’Indépendant, Emmanuel Nganou Djoumessi est suivi à la loupe : « Opération Epervier : Sale temps pour l’ingénieur d’Etat », pointe en grande Une le journal qui crache que « le ministre des Travaux publics(Mintp) est dans le viseur du Tribunal criminel spécial(Tcs) », lit-on.

Dans la même veine, « Opération Epervier : le complot contre Mebe Ngo’o eventré(?) », s’interroge en grande Une, Le Messager qui fait savoir à sa page 3 que « Le bimensuel-La lettre du continent-dévoile les manœuvres souterraines ourdies par les proches collaborateurs du chef de l’Etat pour couler l’ancien ministre de la Défense ».

De ce fait, le journal de feu Pius Njawé estime que « le régime Biya est en pannes de stratégies » dans le cadre de la lutte contre la corruption.

« Ouest : ces chefs traditionnels qui dérangent », fustige à sa vitrine le journal Le Jour. Selon le quotidien d’Haman Mana, : « Ils ont dit leur sentiment sur la gestion du pays : la crise sécuritaire dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, le mal-être de la chefferie traditionnelle, la violation des lois et textes de la République, le paiement de la dette intérieure, la diminution de la pression fiscale, l’augmentation de la dotation de la décentralisation , la construction des infrastructure médicales, la tribalisation de la scène politique et l’instrumentalisation politique de la Justice . On leur a fait les reproches », explique le quotidien bleu.

C’est ici que s’achève notre revue de presse de ce jour. Bonne journée et à demain pour une autre édition.

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Lebledparle uses cookies to improve your experience and optimize the functioning of the site. Targeted advertising content may also be presented to you. By continuing to browse, you certify that you accept the use of cookies. You can also accept these cookies by clicking on "Accept and continue". PIXEL_LINK_LEGAL_TEXT