Cameroun : La revue de presse du lundi 7 décembre 2020

Très chers abonnés, bonjour ! Le déroulement de la toute première élection régionale au Cameroun est l’information majeure traitée par nos confrères de la presse.

Les Unes en kiosque ce matin (c) Droits réservés

Dans son numéro de ce matin, Cameroon Tribune fait le bilan des élections régionales tenues le 6 décembre dernier sur l’ensemble du territoire. Selon le journal bilingue national, 24 000 conseillers et chefs traditionnels se sont massivement rendus aux urnes hier en vue de l’élection des 9 000 premiers conseillers régionaux de l’histoire du Cameroun. « Dans l’ensemble des 58 circonscriptions électorales, le vote s’est déroulé dans la sérénité. Reste désormais attendue, la proclamation des résultats au plus tard demain 8 décembre par les Commissions régionales de supervision », apprend-on dans les pages spéciales de Cameroon Tribune.  

Pour le journal Repères en kiosque, l’élection des tout premiers conseillers régionaux a permis au Cameroun de « traverser l’ultime étape de la décentralisation ».  

L’hebdomadaire de Max Mpandjo, L’Indépendant estime que cette élection a un double enjeu dans la mesure où elle apporte « du neuf et du vieux ». Dans sa page 4, notre confrère démontre que c’est ceux qui ont « toujours torpillé la décentralisation » qui se positionnent pour contrôler les régions. Et de s’interroger « S’achemine-t-on vers un nouveau marché de dupes entre gouvernants et gouvernés ? » Les jeux et enjeux des élections de la décentralisation tant souhaitée sont à lire dans les colonnes du journal L’Indépendant.

Le trihebdomadaire Essingan présente à sa grande Une ce matin, les artisans du raz-de-marée du RDPC dans le Grand-Sud lors des élections régionales. À en croire ce confrère, « la mission commando des ministres Henri Eyebe Ayissi lors de la sélection des candidats en septembre dernier, et Grégoire Owona au cours de la campagne électorale, s’est soldée par la requête du Nyong-et-Kellé, principal foyer de l’opposition dans la grande forêt ». Dans la même ligne, le journal donne les tendances des résultats du scrutin d’hier dans les régions du Centre, Sud, et Est, non sans revenir sur les échos du meeting de clôture de la campagne à Monatélé dans la région du Centre.

Restons toujours dans les élections régionales, cette fois avec La Voix du Centre qui nous entraine dans le bal des caciques et des vétérans. Selon ce tabloïde, malgré de longues années passées dans les arcanes du pouvoir, ces personnalités âgées pour la plupart de 70 ans affichent toujours leur obsession à s’éterniser aux commandes. L’album photo est à découvrir dans La Voix du Centre.  

À l’Ouest, on apprend ce matin avec La Nouvelle que l’autorité traditionnelle est « dans la tourmente ». Pour cause, plusieurs chefs traditionnels ont finalement cédé à la pression de l’élite du parti au pouvoir en publiant vendredi 4 décembre, une contre déclaration à celle rendue publique une semaine auparavant.

Décédé le 22 novembre 2020, la famille de Sa Majesté Pierre Soumbou Angoula, chef supérieur des Yezoum dénonce « les imposteurs ». C’est du moins ce qu’on peut lire à la Une du journal Le Zénith. Selon ce que notre confrère explique en sa page 3, la réunion convoquée le 30 novembre dernier à l’ENAM par le directeur de cette institution s’est achevée en queue de poisson. « Les populations de Lembe Yezoum développeraient une dent dure contre Martin Marga Nguele, qui de son propre chef, voudrait imposer Soumbou Angoula Joseph Bertrand comme l’exécuteur testamentaire et non moins successeur », peut-on lire.

En page 5 du quotidien Émergence, on apprend que le ministre délégué à la Défense, Joseph Beti Assomo, face aux députés le 4 décembre dernier, a été invité à s’exprimer sur la crise anglophone, le recrutement dans les forces de défense, le rôle du Bir… Selon Émergence, le Mindef, par son argumentaire, a « tenté de sauver l’armée devant les députés ».

Le 3 décembre 2020, Paul Biya a signé un décret portant prorogation du bail d’une trentaine de sous-préfets déjà au seuil de la porte de la retraite.  Ce texte qui concerne 39 administrateurs civils principaux et secrétaires d’administration principaux accorde une rallonge de 2 ans de fonction à ces derniers. Mutations dans sa publication du jour indique que par cet acte, « le chef de l’État a bloqué l’ascenseur social dans la préfectorale ».

Le financier d’Afrique de Boniface Tchuenkam renseigne ce matin que la Banque centrale chinoise a institutionnalisé le Yuan numérique qui devient la crypto monnaie officielle de ce pays. Pour notre confrère, c’est un signal fort pour toutes les autres Banques centrales.

Sortons ce matin avec cette information en Santé. Échos Santé dans sa livraison de ce lundi 7 décembre 2020 parle de la mortalité maternelle au Cameroun et indique qu’environ 7 femmes décèdent par jour en donnant vie.

Chers abonnés de la revue de presse, merci de nous faire de plus en plus confiance. À demain pour une autre sortie !

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Lebledparle uses cookies to improve your experience and optimize the functioning of the site. Targeted advertising content may also be presented to you. By continuing to browse, you certify that you accept the use of cookies. You can also accept these cookies by clicking on "Accept and continue". CONTACT US