Cameroun : La revue de presse du vendredi 4 décembre 2020

Chers abonnés bonjour ! Nous sommes ravis de vous servir une fois de plus votre revue quotidienne. Ce vendredi, l’actualité en kiosque au Cameroun dominée par les élections régionales et la grève des avocats du barreau.

Les Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

La grève des avocats du barreau du Cameroun

Le Conseil de l’Ordre des avocats, sous la direction de l’avocat Atangana Bikouna Claire, a décidé de ne pas rendre hommage à son défunt président, Tchakoute Patie Charles, au tribunal de première instance de Douala et à la Cour suprême de Yaoundé, comme prévu. Pour cause, ils dénoncent les violences perpétrées sur certains de leurs collègues a Bonajo à Douala. La grève qui a débuté lundi 30 novembre 2020 et qui devait s’étendre sur cinq jours a été prolongée jusqu’au 11 décembre.

Pour tenter d’examiner les jeux et les enjeux de cette décision qui suspend la comparution des avocats à la Cour suprême, aux tribunaux pénaux spéciaux et aux tribunaux traitant des questions électorales comme le Conseil constitutionnel, Émergence a convié 10 experts dans son traditionnel débat de vendredi.

Une question à la Une de La Nouvelle Expression : « La grève et après ? » Les tribunaux camerounais sont vides, simplement parce que les avocats ont abandonné leurs robes et leurs perruques pour exprimer aux autorités publiques, leur colère. Notre confère analyse l’impact que ce mouvement d’humeur peut avoir sur les décideurs et ses éventuels retombés.

Élections régionales

Le 6 décembre 2020 aura lieu la toute première élection régionale dans l’histoire politique du Cameroun. Les 10 236 conseillers municipaux et 14 002 chefs traditionnels seront appelés à élire les 900 premiers conseillers régionaux de l’histoire du pays. Ce rendez-vous à moins deux jours de sa tenue, intéresse certains confrères.

Cameroon Tribune nous propose six pages spéciales de la dernière ambiance de la campagne des différents partis engagés à cette élection.

Dans le département du Ndé, on apprend avec Tribune d’Afrique que Célestine Ketcha Courtès sème la pagaille. Faustin Njikam dans son éditorial de ce matin regrette qu’à la veille de ces élections « décisives et historiques pour le Cameroun », la ministre de l’Habitat et du Développement urbain se comporte dans la circonscription de son Ndé natal, comme « un éléphant dans un magasin porcine ». Selon le journal, « la très controversée PCA de la Sic a convoqué le même jour et à la même heure que le président de la commission départementale du RDPC, les grands conseillers pour une autre réunion à sa résidence privée à Banékouné ».  

Autres informations à lire

De la musique teintée du sexe. C’est la recette que nous propose Haman Mana dans son quotidien bleu en kiosque ce vendredi. Avant de donner la parole à certains acteurs de l’industrie musicale camerounaise comme Maalhox Le Viber, notre confrère relève que malgré les paroles parfois « crues », les clips aux images obscènes attirent le public et sont à l’origine de la popularité de certains artistes. Vous aurez de la page 2 à 3 de Le Jour de ce jour, les éclairages d’un critique musical.

Face à la presse à Yaoundé le 3 décembre, Paul Eric Kingué a indiqué avoir bénéficié d’un don de 20 millions de FCFA du président de la République dans le cadre de la mise sur pied d’une chaine de télévision 100 % Éducation. Le Messager estime ce matin qu’il s’agit des « 20 millions de la trahison ». Dans son analyse, le journal que dirige Jean François Chanon soutient que cette dotation « fait dire à certains » que le maire de Njombé Penja roulerait pour le régime en place.  

Merci de nous avoir lu. A lundi pour une nouvelle aventure... !

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Abonnement Newsletter