Cameroun : La revue de presse du mercredi 28 octobre 2020

Chers abonnés, nous sommes mercredi 28 octobre 2020, c’est la troisième édition de la revue de presse de cette semaine. L’actualité majeure qui la constitue n’est nulle autre que le drame de Kumba qui a officiellement emporté au moins sept élèves. Bonjour et bienvenus à cet exercice.

Les Unes en kiosque ce matin (c) lebledparle.com

Le journal Mutations par qui nous ouvrons notre revue de presse de ce mercredi propose une enquête sur la psychologie des populations du Sud-ouest, notamment les élèves, après la fausse alerte d’une attaque séparatiste qui a créé un vent de panique dans la région le 27 octobre dernier. Pour le journal de George Alain Boyomo, « le traumatisme » est la facture qu’aura laissée l’incident aux populations.

Le Jour de ce jour traite de la même actualité, soutenant que les élèves ont fui pour regagner les maisons dans la localité d’Ombé, après une « fausse alerte d’attaque armée ».

Pour tenter de sortir les populations de cet état d’esprit, Cameroon Tribune nous renseigne pour sa part que la délégation interministérielle qui s’est rendue au chevet des familles des victimes de l’attaque de Kumba, avait pour mission, non seulement d’apporter du réconfort aux populations, mais aussi rassuré ces dernières de ce que les mesures de sécurité seront renforcées pour contrer « les criminels séparatistes ». Le quotidien à capitaux balaie dans ses pages 2 et 3, l’ensemble des manifestations organisées hier sur l’étendue du territoire national.

Jean Nkuete appelle le peuple dans les colonnes du journal du comité central du RDPC, à « faire bloc contre les ennemis de la nation ». Dans son communiqué daté du 26 octobre 2020, et repris dans les colonnes de l’hebdomadaire L’Action, le vice-premier ministre invite également les partenaires et pays amis du Cameroun, la communauté internationale et les acteurs de la société civile à faire preuve de « clairvoyance, de lucidité et de responsabilité », dans l’appréciation dans la situation dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.  

Quittons définitivement la crise pour rentrer en plein dans les marchés publics, « sanctuaire de la corruption » comme l’indique Essingan paru dans les kiosques ce mercredi 28 octobre 2020. D’après le dossier que propose le trihebdomadaire de Marie-Robert Eloundou, la cellule des projets BAD-BM du MINTP, en charge du pilotage de certains projets routiers dont les financements sont issus de ses partenaires, est le « foyer de tripatouillage dans l’attribution des marchés », avec la complicité du patron de ce département ministériel.

Poursuivons dans l’économie avec le journal Le Temps qui dans son numéro alerte que le kilogramme de Cacao pourrait connaitre une hausse exponentielle. Après une stagnation à un maximum de 1000 FCFA depuis le 3 septembre 2020, le prix maximum aux producteurs de cacao au Cameroun est remonté à 1050 FCFA en début du mois d’octobre de la même année. Ce prix, apprend-on ce matin, pourrait passer à 1650 selon les garanties des chocolatiers ayant récemment séjourné au Cameroun.

Il faut 30 milliards à l’aéroport international de Douala pour mettre sur pied un terminal à passagers. C’est la principale information à lire dans Diapason de François Mboke, qui précise que l’implémentation du plan stratégique de développement des aéroports du Cameroun est annoncée pour le premier trimestre 2021.

C’est sur cette information que nous mettons un terme à notre revue de presse ce matin. Chers abonnés, merci de nous faire confiance. À demain !

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Abonnement Newsletter