Amougou Belinga et deux de ses journalistes suspendus de leurs fonctions par le CNC

Jean-Jacques Zé, Parfait Ayissi Etoa et leur patron sont suspendus pour une durée d’un mois de l’exercice de leurs fonctions dans l’affaire qui les oppose au Conseil national de la Communication. C’est l’une des principales résolutions qui découle de la 27e session ordinaire du Conseil national de la Communication tenue le 30 juillet à Yaoundé.

Amougou Belinga (c) Droits réservés 

Au terme de l’examen de cinq cas de régulation sous à l’appréciation de cette chambre, Peter Essoka, le président de cet organe autonome de régulation du secteur de la communication, a, dans un communiqué, rendu publiques les conclusions des travaux.

Parmi les résolutions prises par la chambre de régulation du secteur de la Communication, lebledparle.com note la suspension du président directeur général du groupe l’Anecdote, et deux de ses journalistes. Ils sont sanctionnés pour des faits de diffusion des propos offensants et stigmatisants.

« Suite à la diffusion des propos offensants et stigmatisant de nature à porter atteinte à l’honorabilité des personnes et à la dignité d’une communauté au cours des programmes intitulés « Tour d’Horizon » du 25 juin 2020 et « Club d’Élites » du 5 juillet 2020 et du journal télévisé de 12 heures sur les antennes de la chaine de télévision dénommée Vision4. Le Conseil après avoir adressé au Directeur de publication et aux journalistes susnommés, trois convocations auxquelles ils n’ont daigné donner suite, a d’une part, établi la responsabilité des sus désignés et d’autre part, décidé de suspendre pour une durée d’un mois de leurs fonctions, Monsieur Jean-Pierre Amougou Belinga, Directeur de publication de Vision4, et les nommés Parfait Ayissi Etoa et Jean-Jacques Zé de ladite chaine », lit-on dans le communiqué de Peter Essoka.  

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Abonnement Newsletter