Cameroun : La revue de presse de ce mercredi 8 juillet 2020

Chers abonnés bonjour ! Merci de nous retrouver ce matin dans le cadre de la revue de presse quotidienne. Ce matin, la crise anglophone domine les Unes arrivées à notre rédaction.

Quelque Unes en kiosque ce matin (c) Droits réservés

Alors que le gouvernement a démenti avoir entamé des négociations avec les leaders séparatistes dans le but de trouver les solutions pour un cessez-le-feu dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, le journal d’expression anglaise indique que Sissuk Ayuk Tabe et cie « confirment avoir échangé avec le gouvernement ».

Dans numéro de ce matin, Émergence revient aussi sur la même actualité en proposant le film des pourparlers entre les pouvoirs publics et les leaders séparatistes.

L’hebdomadaire du comité central du RDPC, L’Action nous apprend plutôt, le gouvernement en démentant avoir entrepris des démarches pour négocier avec les sécessionnistes en a profité pour lancer un appel à ces derniers à cesser leurs exactions et à « adhérer à l’offre de paix des pouvoirs publics ».

Le Mouvement 10 millions de Nordistes intéresse Grand’Afrique. Selon lui, l’homme politique Bayero Fadil après sa sortie médiatique sur l’impact du Grand Nord sur le régime actuel, « toute sortes d’invectives sont faites a ce militant de première heure qui est toujours resté loyal et serviteur du chef de l’État ».

L’orientation budgétaire en débat au parlement occupe la grande Une du quotidien Mutations. Dans sa publication du jour, notre confrère indique que les députés émettent des réserves sur les projections du gouvernement dans un contexte particulièrement marqué par la pandémie du coronavirus. Le ministre des Finances quant à lui, tente d’apporter des précisions.

Essingan de Marie-Robert Eloundou revient sur la récente publication du ministre du Travail, Grégoire Owona au sujet de « l’autoflagellation » du peuple Beti. Dans sa sortie dans les réseaux sociaux, Grégoire Owona a appelé à l’apaisement. « Ce qui se passe actuellement entre quelques Beti, à mon humble avis, avec une belle instrumentalisation de certains médias est regrettable et inadmissible. Veuillez arrêter ça s’il vous plaît !!! Le spectacle est triste et a assez duré ! Ne laissez pas le massacre se produire s’il vous plaît ! La paix à consolider et la Nation à bâtir sont plus importantes que tout ce qui vous divise aujourd’hui », indiquait-il.

Chers abonnés c’est ici que s’arrête cette revue de presse. Merci et à demain, s’il plait à Dieu !

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !