Cameroun : La revue de presse de ce vendredi 22 mai 2020

Très chers abonnés bonjour ! Après deux jours d’absence, dû aux fériés consécutifs, la presse camerounaise revient ce vendredi pour décrypter le discours du chef de l’État du 19 mai dernier.

Quelque Unes en kiosque ce matin (c) Droits réservés

Le quotidien Mutations dans son numéro en kiosque ce 22 mai, consacre 4 pages à ce discours du président de la République. Pour lui, l’adresse de Paul Biya à la nation était « un message barrière » contre « l’instrumentalisation » du Covid-19. « Le chef de l’État demande au gouvernement de poursuivre la lutte contre l’exploitation du coronavirus à des fins politiques, économiques ou sociales », écrit le journal de Georges Alain Boyomo non sans donner « la clé » de compréhension de l’intégralité dudit discours.

Cameroon Tribune nous apprend que Paul Biya, à travers son discours à la veille de la 48e édition de la fête nationale de l’Unité, a invité ses compatriotes à rester unis, solidaires et disciplinés dans le combat contre le coronavirus. L’éditorial et les premières analyses du journal de Marie-Claire Nana sont à retrouver de la page 2 à la page 13.

Le même angle est abordé ce matin avec le journal Repères qui indique que le chef de l’État a lancé un appel pour la mobilisation de toutes les forces vives contre le coronavirus.

Le Jour de ce jour est allé pêcher les attentes déçues du discours du chef de l’État. Notre confrère donne la parole à certains leaders politiques qui commentent cette actualité sur trois pages ce matin.

Parlant du coronavirus, on apprend dans les colonnes de Relais d’Afrique d’Emmanuel Towa qu’en plus du traitement de Mgr Samuel Kleda contre le virus, un autre Camerounais vient de mettre sur pied, un traitement. Le Covid Cure a été mis sur pied par Mohamadoul Aminou. C’est un remède à la fois curatif et préventif ayant déjà fait ses preuves sur un total de 200 personnes testées positives au virus.

Le journal L’Avenir parle de l’avenir de l’unité nationale du Cameroun et conclu qu’à travers les infrastructures routières, Paul Biya veut relier les Camerounais pour « parfaire le vivre-ensemble ». Le tabloïd s’inspirant des données chiffrées du programme de développement des infrastructures soutient qu’au regard de ce document, l’on peut recenser « 51 axes routiers et six ouvrages d’art ».   

Alors que la France annonce la fin du FCFA dans les pays d’Afrique de l’Ouest, le quotidien l’Économie estime ce matin que l’Afrique centrale traine le pas.  

Le Messager parle de l’unité nationale comme une « malédiction tribale ». « L’administration publique à l’épreuve du tribalisme primaire des ministres qui transportent des frères, d’un ministère à un autre pour gérer la fortune publique », lit-on dans le journal de feu Pius Njawé.  

C’était tout pour ce matin. À lundi chers abonnés. Bon week-end !

 

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !