Cameroun : La revue de presse de ce lundi 27 avril 2020

Très chers abonnés, bonjour ! Heureux de vous retrouver ce lundi matin dans le cadre de cette autre édition de la revue de presse. Le coronavirus tient une fois de plus en son pouvoir, la presse camerounaise de ce matin. Entre champs d’espoir et incertitudes sur l’économie, les traitements en fonction des lignes éditoriales, s’éloignent les uns des autres.

Quelques Unes parues en kiosque ce matin

Le quotidien bilingue gouvernemental, Cameroon Tribune en kiosque ce matin parle de la communication autour du coronavirus et indique qu’il « faut agir en synergie ». C’est dans ce sens que le ministre en charge de la Communication, René Sadi a présidé vendredi dernier, une séance de travail avec les chefs traditionnels, les leaders religieux et autres relais communautaires, pour « susciter une plus grande adhésion des populations aux mesures barrières ».

Au moment où l’on parle de la communication autour de cette pandémie, Mutations nous révèle ce matin que l’Afrique a déjà la solution au cette maladie. Le journal de Georges Alain Boyomo nous apprend dans son édition de ce 27 avril 2020 que l’archevêque métropolitain de la ville de Douala, Mgr Samuel Kleda tout comme l’État malgache font des offres pour guérir le Covid-19 malgré le scepticisme de l’OMS.

La même actualité est traitée dans le journal de Jean-Pierre Amougou Belinga, le trihebdomadaire l’Anecdote, et chez notre confrère Repères qui soutient qu’entre la pharmacopée africaine et la chloroquine, « l’Afrique se déconfine ».

Le quotidien Le Jour est allé enquêter sur l’état de santé de l’économie camerounaise. Le diagnostic contenu dans les colonnes de ce journal ce matin fait état de ce que 87 % des entreprises mettent leurs employés au chômage technique, et 53 % ne tiendront pas plus de 3 mois si la maladie perdure. Et au journal d’Haman Mana de conclure : « l’économie camerounaise dans un trou noir ».

Défis Actuels s’intéresse ce matin à la résistance qu’opposent les finances publiques au Covid-19. Malgré une trésorerie « éprouvée par les crises sécuritaires, économiques, et désormais sanitaires », écrit le magazine, « l’État continue d’honorer se différents engagements » en termes de paiement de salaire, des investissements publics… « et ce grâce aux reformes menées ces dernières années pour assainir les finances publiques », apprend-on en page 2 du magazine de François Bambou.   

Parlons de criminalité financière. Le journal Le Zenith publié ce lundi 27 avril 2020 renseigne que la société Express Exchange serait au cœur d’une « grosse mafia ». Selon Le Zenith parvenu à la rédaction de lebledparle.com ce matin, cette société engluée dans les transactions financières fait l’objet de plusieurs dénonciations parmi lesquelles « blanchiment d’argent, financement des sécessionnistes… ». Le dossier serait selon notre confrère, sur la table du président de la République.  

InfoMatin de ce matin nous apprend à sa grande Une que l’état de santé de l’épouse de l’ancien ministre des Transports Edgar Alain Mebe Ngo’o serait « très inquiétant ». Celle-ci, selon le journal de Dieudonné Mveng, a été internée à l’hôpital central de Yaoundé.

C’est ici que prend fin cet exercice. Merci de nous avoir visités. Bon début de semaine et à demain.

 

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !