Cameroun : La revue de presse de ce jeudi 2 avril 2020

Chers abonnés bonjour et bienvenus à la revue de presse, édition de ce jeudi 2 avril 2020 ! Les journaux parus en kiosque sur l’ensemble du territoire national ce matin vibrent dans leur immense majorité, au rythme des convulsions du Covid-19 qui émoussent le monde entier, et particulièrement notre pays.

Quelques Unes parues en kiosque ce matin

S’appuyant sur le communiqué rendu public hier par les services du Premier ministre, le quotidien bilingue national, Cameroon Tribune indique que les mesures de restriction contre le Covid-19 ont été prolongées de deux semaines.

« De graves menaces sur la sécurité alimentaire ». C’est pour sauver la chaine d’approvisionnement que l’Organisation des Nations unis pour l’Alimentation et l’Agriculture a décidé de prendre les mesures qui s’imposent en cette période de crise sanitaire mondiale, l’information est donnée par le quotidien l’Économie ce matin.

  Le Soir de ce matin nous apprend plutôt que l’industriel camerounais, Baba Danpullo a offert une somme de 100 millions de FCFA à l’État du Cameroun, dans le cadre la lutte contre le Covid-19 au Cameroun. « Le chèque a été remis hier au ministre de la Santé publique par Haman Oumar, Directeur général de Nexttel, par ailleurs représentant du groupe Baba Danpullo », précise le journal d’Armand Mbianda.

Mutations indique ce matin les maires nouvellement élus dans les villes de Yaoundé et Douala ont été « testés inactifs ». Depuis leur accession dans les exécutifs communaux depuis plus d’un mois, ils sont quasiment absents sur la scène. C’est une enquête à lire ce matin.  

Vision Économique sort un peu de la mouvance du coronavirus pour nous parler de ce qu’il qualifie de scandale foncier à Baganté dans la région de l’Ouest Cameroun. Le journal d’Esaïe Ndjeng informe dans son numéro 54 en kiosque ce matin que Célestine Ketcha Courtès, ministre de l’Habitat et du Développement urbain a été « prise au piège » dans sa démarche à en finir avec « la veuve d’un pasteur malade à Paris ». Notre confrère propose dans son édition en kiosque, les documents qui incrimineraient Ketcha Courtès.

Chers abonnés c’est le peu de journaux arrivés à notre rédaction ce matin. Merci de nous rester fidèles, et à demain pour la dernière sortie de la semaine. Bonne journée !

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Abonnement Newsletter