Cameroun : La revue de presse de ce lundi 6 janvier 2020

Très chers abonnés, après deux semaines d’absence, nous sommes heureux de vous retrouver ce matin du 6 janvier 2020 dans le cadre de votre rubrique « Revue de presse ». Les quotidiens arrivés à notre rédaction ce matin s’illustrent par l’intertextualité en raison des sujets qui leurs sont presque communs.

Les unes en kiosque ce matin

Dans le cadre de notre première sortie de l’année 2020, nous ouvrons avec le magazine Défis Actuels.

Le bihebdomadaire de François Bambou, dans sa livraison de ce lundi, s’arrête sur les douze premiers mois de Joseph Dion Ngute, à la primature. De la page 2 à la page 3, notre confrère évoque les défis majeurs déjà relevé par ce dernier depuis sa nomination survenue le 4 janvier 2019. « Du Grand dialogue national aux réformes visant à rationaliser les dépenses de l’Etat, passant par son volontarisme vis-à-vis du secteur privé, le chef du gouvernement fait l’unanimité sur son efficacité », conclut le journal. 

Cameroon Tribune fait l’autopsie du gouvernement Dion Ngute, et conclut que c’est « une première année bien remplie». Le journal gouvernemental indique que l’organisation, à l’initiative du chef de l’Etat du Grand dialogue national « a permis de jeter les bases d’un retour à la normale dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest », notre confrère fait également remarquer une amélioration des rapports avec le secteur privé, et l’accélération d’un certain nombre de projets structurants.

C’est la même mission que se donne L’Indépendant de Max Panjo arrivé à la rédaction de lebledparle.com ce matin. En toute indépendance, notre confrère propose un décryptage de la première année de l’équipe Dion Ngute. Selon lui, aux paillettes et à la politique people, le Premier ministre « préfère discrétion et efficacité ». L’hebdomadaire d’enquêtes révèle également que de toute l’équipe du 4 janvier 2019, seule une demi-douzaine de ministres a réussi à se démarquer. Les détails sont à retrouver de la page 6, à la page 7 du journal l’Indépendant.

La Voix du Centre, partant du Grand dialogue national, passant par l’affaire Nexttel et Danpullo, non sans souligner la mission de consultation auprès de la Diaspora, indique que le Premier ministre Joseph Dion Ngute est « l’infatigable soldat ».

Le journal Intégration revient sur l’actualité au sein de la commission de la Cemac. On se souvient que lors des travaux de la 2e session ordinaire du parlement de la Cemac, tenue ce 11 novembre 2019 à Malabo (Guinée équatoriale), le président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo, s’était exprimé sur trois principaux dossiers relatifs au fonctionnement de la communauté. Il s’agissait principalement de la situation des économies de la sous-région, de la question du FCFA et de la rationalisation des Communautés économiques régionales d’Afrique centrale. Notre confrère évoque ce matin, les différents défis auxquels fait face Daniel Ona Ondo, et titre : « Les douze travaux d’Hercule ». C’est à lire de la page 4 à la page 8.

L’Essentiel du Cameroun a choisi ce matin de dire l’essentiel sur ce qui est désormais convenu d’appeler affaire Bolloré. Selon le bihebdomadaire d’informations et d’analyses d’Antoine Wongo Ahanda dans son numéro 278 de ce 6 janvier 2020, le «port autonome de Douala évite le chaos ». Dans explications contenues en page 6 du journal font état de ce qu’on redoutait la paralysie au terminal à conteneurs avec la fin de la concession de Douala International Terminal le 31 décembre 2019. « Depuis le 2 janvier 2020, sa gestion est assurée sans heurts par la Régie du Terminal à conteneurs (RTC), crée par le port autonome de Douala. Ce, en attendant la décision de la justice au sujet de la réquisition contestée par Bolloré de son matériel et de son personnel », peut-on lire dans le journal L’Essentiel du Cameroun en kiosque ce matin.

Le trihebdomadaire régional d’informations du Grand-Nord Cameroun L’œil du Sahel nous append à sa grande Une ce matin que cinq enfants d’une même famille ont perdu leurs vies dans un incendie dans la localité de Farahoulou, dans le Mayo Danay région de l’Extrême Nord.  Le journal de Guibaï Gatama révèle aussi que du côté d’Amchidé dans la même région, en 24h, les combattants de la secte Boko Haram ont commis deux exactions dont le bilan est à retrouver en page 3 du journal.

Le Messager de feu Pius Njawé parle du message de fin d’année et de nouvel an du président de la République à la nation le 31 décembre 2019. Faisant un lien avec la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, le journal titre à sa Une : « Paul Biya, un chef de guerre impuissant ». Notre confrère analysant l’adresse du chef de l’État à la nation, déduit que cette sortie de Paul Biya « cache son incapacité à gérer la situation sociopolitique dans les régions anglophones ».

Mutations en kiosque ce matin propose un album photo de 20 personnalités qui feront l’année 2020 au Cameroun. Elles sont dans plusieurs domaines, tels que le sport, la politique, la culture… C’est un document de 9 pages que vous lirez dans Mutations en kiosque ce matin.

À la Cameroon Telecommunication (Camtel), InfoMatin de ce matin dénonce le sabotage de la fibre optique de ladite société. Revenant sur l’incendie des équipements de cette entreprise publique survenu vendredi dernier à Yaoundé, le journal de Dieudonné Mveng affirme que tout porte à croire que les auteurs de cet acte ont été payés pour « la sale besogne ». D’où le titre de Une, « Le complot contre Camtel se poursuit ».

C'est ici que s'achève notre revue de presse de ce lundi. Prenons rendez-vous demain pour une autre édition. Chers abonnés, bonne année 2020 !

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Abonnement Newsletter

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.

Ok