Cameroun : La revue de presse de ce mardi 3 décembre 2019

Chers abonnés, bonjour ! C’est toujours un immense plaisir de vous retrouver tous les matins dans le cadre de la revue de la presse. Ce mardi 3 décembre 2019, l’actualité camerounaise est dominée par les falbalas sociopolitiques.

Les Unes en kiosque ce matin

Les élections législatives et municipales de février 2020, le boycott desdites élections par le MRC, le budget de l’année 2020… sont là les principaux sujets traités dans la presse. Ce matin, nous ouvrons la revue de presse avec le journal bleu d’Hamann Mana.

Le Jour de ce jour revient sur la conférence de presse conjointe des ministres de l’Administration territoriale et de la Communication donnée hier à Yaoundé. Cette conférence, nous renseigne Le Jour, a été une occasion pour les membres du gouvernement de réaffirmer aux partis qui avaient toujours les doutes, la détermination des pouvoirs publics à organiser ses élections locales annoncées en février 2020.

Le Messager traite aussi de cette conférence de presse conjointe et indique plutôt que « René Sadi et Atanga Nji font le procès de Maurice Kamto ». Selon les explications que vous retrouverez en page 3 du journal de feu Pius Njawé, le gouvernement accuse l’opposition de chantage et de surenchère, tout comme il dénonce les tentatives d’ingérence extérieures.

L’hebdomadaire de Faustin Njikam, Tribune d’Afrique, évoque lui aussi cette même actualité à sa grande Une ce matin. On apprend avec ce confrère que l’objectif de cette conférence de presse conjointe était de donner la position du gouvernement sur l’organisation et la participation des partis politiques au double scrutin du 9 février 2020. « Le vote aura bel et bien lieu », précise le journal.

InfoMatin de ce matin revient sur la brouille entre Paul Éric Kingue et certains militants du MRC. Le journal de Dieudonné Mveng relate que l’ancien directeur de campagne de Maurice Kamto à la présidentielle de 2018 en a ras le bol des attaques de ses Alliés d’hier. « Pour avoir passé 9 mois le même cachot que le président du MRC, Paul Eric Kingue sait bien de choses. Son déballage très attendu, pourrait mettre à nu, le tireur de penalty », écrit InfoMatin.

« Le PAD reprend le terminal à conteneurs », l’information nous vient de Camer Press ce matin. Selon les informations contenues dans le journal, dès le 1er janvier 2020, au regard de l’impasse sur la désignation d’un nouveau concessionnaire pour la gestion du port autonome de Douala-Bonabéri du fait d’une procédure encore pendante en justice, la direction du port autonome de Douala a décidé de faire appliquer les textes en vigueur, en reprenant le contrôle du terminal à conteneurs. Retrouvez les jeux et les enjeux de cette résolution sur les bords du Wouri dans les colonnes de Camer Press.   

Le journal l’Économie s’est intéressé à la sortie de Martin Camus Mimb au sujet de l’exclusion de l’entreprise Piccini du chantier de construction du complexe sportif d’Olembé. Dans cette tribune de l’analyste sportif que vous propose notre confrère ce matin, le patron de la Radio sport Info insiste sur l’impact de ce changement brusque, et démontre les atouts du Canadien Magil désigné pour poursuivre la construction de l’infrastructure.

On reste en sport pour parler des assurances données hier par Grégoire Ndjaka directeur général de l’UAR, au sujet de la retransmission du CHAN 2020 et de la CAN 2021. À en croire Cameroon Tribune en kiosque ce matin, le directeur général de l’Union africaine des Radiodiffusions a été reçu par le Premier ministre Joseph Dion Ngute, au nom du président de la République.

Le quotidien Mutations de ce matin parle du budget de 2020 qui devrait être revu à la baisse. Le journal vous propose ce mardi, une réflexion sur ce « coup de robot budgétaire dans un contexte où l’État doit tenir de multiples engagements ».

Le journal Paysan est lui aussi en kiosque ce matin. Dans sa livraison de ce matin, le journal s’est intéressé aux dessous du boycott des élections législatives et municipales de février 2020.

Mettons un terme à la revue de presse de ce matin avec cette investiture forcée du maire de la commune de Yaoundé IV, madame Régine Amougou Noma. D’après le récit du journal le Zénith, le comité central du RDPC veut provoquer une émeute dans cette commune. « La maire sortante vient de montrer qu’une belle femme est capable de tout, même barboter sa hiérarchie politique au gré de ses intérêts égoïstes. La preuve, suite à une sarabande par elle organisée, une mascarade de consensus l’a placée en tête de liste. Les militants et populations très déçus, en chœur, disent leur ras-le-bol et promettent un vote sanction contre le parti du flambeau », peut-on lire dans le journal.

Retrouvez toutes ces informations dans les kiosques ce matin au prix de 400 FCFA chacune. Quant à moi je vous donne rendez-vous demain pour une autre édition de la revue de presse.

Bonne journée !!!!