Cameroun : La revue de presse de ce mardi 19 novembre 2019

Chers abonnés bonjour ! Nous sommes mardi 19 novembre 2019, bienvenus à la revue de presse.

Les Unes en kiosque ce matin

Depuis la convocation du corps électoral par le chef de l’État, l’actualité fait des choux gras dans la presse quotidienne camerounaise. Plusieurs quotidiens arrivés à la réaction de lebledparle.com ce matin, en parle. C’est le cas de Cameroon Tribune.

Le quotidien à capitaux public, Cameroon Tribune, dans sa livraison de ce matin, nous parle de l’épreuve de la constitution des dossiers pour les élections législatives et municipales de 2020. Alors que nous sommes à moins d’une semaine de la date limite de dépôt de dossier de candidatures, auprès des structures compétentes d’Elecam, « les candidats continuent de courir pour l’obtention des pièces de dossiers, tandis que du côté des administrations, l’on indique avoir tout mis en œuvre pour faciliter la tâche », c’est ce que révèle le journal de Marie-Claire Nana paru ce matin.

Le journal L’Action du comité centrale du RDPC nous parle de la sélection des candidats au sein de ladite formation politique. On apprend dans les colonnes de ce tabloïd que conformément à la circulaire du président national, « le Secrétaire général du comité central, Jean Kuete a désigné les équipes chargées d’encadrer le processus de tri des candidats du RDPC au double scrutin du 9 février 2020 ».

Restons dans le RDPC avec le journal Le Messager pour parler non pas du double scrutin à venir, mais de détournement de fonds. Dans sa livraison de ce jour, le quotidien Le Messager indique que le président de la section RDPC du Nyong et Mfoumou est accusé d’avoir « croqué » une somme de 28 millions « représentant les fonds débloqués pour la réhabilitation de la maison du parti d’Akonolinga ».

InfoMatin de Dieudonné Mveng en kiosque ce matin, parle aussi des législatives de 2020 au Cameroun, et nous apprend que le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yéguié Djibril accuse le Secrétaire général du comité central du RDPC de « complot ». InfoMatin dans son récit qu’il propose en sa page 3, indique que le PAN aurait saisi par écrit Paul Biya pour dénoncer les basses manœuvres de Jean Kuete « tendant à écarter les fidèles du chef de l’État de la course ».

Camer Press en kiosque ce matin, présente certains candidats au législatives et aux municipales qui pourraient éventuellement rentrer bredouille dans leurs fiefs naturels. Parmi ces personnalités citées par le journal, on remarque des visages comme Paul Éric Kingué, ancien allié de Maurice Kamto à la présidentielle du 7 octobre 2018, Cabral Libii du PCRN, Joshua Oshi du SDF… notre confrère parlant de ces élections nous apprend que la bataille des « 9 du Wouri aura lieu le 9 [février 2020 Ndlr] avec pour principal challenger le MRC » de Maurice Kamto.

En sa page 5 de ce matin, le quotidien Mutations nous fait revivre ce violent affrontement survenu hier entre l’armée camerounaise et les séparatistes du côté de Balikumbat dans la région du Nord-ouest du Cameroun.

Tribune d’Afrique est aussi arrivée à notre rédaction ce mardi. L’hebdomadaire de Faustin Njikam nous revient avec l’affaire du terminal à conteneurs du port autonome de Douala-Bonabéri. « Alors que les autorités l’avaient déclaré adjudicataire du terminal à conteneurs du port autonome de Douala-Bonabéri, la suspension de cette procédure par la Justice et par le chef de l’État permet aujourd’hui de découvrir comment le Cameroun a failli être roulé dans la farine », peut-on lire dans l’éditorial de Faustin Njikam.

Le journal Le Quotidien de Jules Brice Ngaba dans son numéro de ce mardi, s’intéresse à la sortie du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, René Emmanuel Sadi hier répondant à la décision de Donald Trump à suspendre le Cameroun de l’AGOA. Notre confrère revient sur la réaction du gouvernement camerounais en page 3.

Kalara, l’hebdomadaire d’informations juridico-judiciaire est disponible ce matin. Comme principale information à lire ce matin, affaire Emmanuel Lebou, qui selon les informations, aurait été condamné à 104 ans de prison. Notre confrère indique tout simplement que c’est de l’intox et de la manipulation.

Le quotidien L’Économie fait ce mardi, une évaluation sur chiffres de l’exploitation forestière illégale au Cameroun entre 2004 et 2018.

On sort de cette revue de presse avec une cette mauvaise nouvelle qui fait la Une du journal La Météo. On apprend avec ce confrère que trois jeunes filles sont portées disparues à Yaoundé depuis le 4 novembre 2019, au quartier Mvog-Betsi.

Chers abonnés, merci de toujours nous faire confiance, prenons rendez-vous demain, pour une autre édition de la revue de presse. Bonne journée.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !