Succédant à Jason BLACK, Thiery KAROL se lâche : « Aujourd’hui je suis à Canal2 comme la première vitrine »

Le nouveau présentateur de Canal Matin sur Canal 2 international s’est livré à cœur ouvert chez nos confrères de CulturEbene.

Thierry Karol - DR

Il revient sur son parcours et sa vie d’animateur à canal 2 international. Arrivé à canal 2 il y a plus de 07 ans à la faveur d’un concours de jeunes talents organisé par la chaine de télé, il fait désormais partie des grandes figures de cette télé après de nombreux départs en cascade, à l’instar de Jason black. Lebledparle.com vous propose cette Interview.

Peut-on parler de vos débuts ?

Disons que je commence à Canal2 international comme stagiaire en 2008 aux côtés du grand-frère Olivier Nku, qui par ailleurs était en 2007 Directeur des programmes à la radio Nostalgie, puis a présenté le programme de Caravane Mobile aux côtés de Tagne Kondom, et était animateur à Sweet Fm. Bref, à ses côtés j’ai beaucoup appris, c’est ainsi qu’après son départ j’ai continué à officier dans le programme « RnB Chic » sur Sweet Fm. En 2010 je me présente au Concours de jeunes présentateurs télé de Canal2 et je participe à la première saison de IN 2 STREET, puis je suis retenu comme meilleur présentateur, et Patricia Keyi la deuxième. Un beau matin je reçois un courrier de Canal2 m’annonçant que je bénéficie non seulement de mon adhésion à Canal2 mais aussi d’un contrat à durée indéterminée à SWEET Fm.

Avec une telle progression, le climat autour de vous jusqu’ici était-il toujours serein?

Honnêtement je n’ai jamais rencontré de difficultés, et je  marchais selon le trajet tracé par ma hiérarchie, qui n’était autre que Mme Jocelyne Fotso qui m’a prise sous son aile. C’est d’ailleurs elle qui m’avait suggéré de rester dans le domaine de l’animation et c’est ainsi que vous avez pu remarquer qu’à une époque à Douala, je le dis sans prétention aucune, j’étais le meilleur présentateur de concerts de la ville : Soprano, Maître Gims, etc. Et Canal2 m’a fait confiance en me confiant l’animation de plusieurs programmes, et jusqu’ici je suis allé crescendo et n’ai rencontré aucun problème. On a lancé le programme Urban List que je présentais avec Michael Kiessou qui par la suite l’a quitté pour aller faire autre chose. Jusqu’ici je me suis consacré à la radio et tout récemment ma hiérarchie m’a une fois encore fait confiance et m’a confié la présentation de Canal Matin, une lourde mission à laquelle je m’adonne.

A une époque on vous prêtait un conflit avec Tony Nobody relatif au programme Caravane Mobile… Que s’est-il passé?

(Rires) J’ai omis de dire qu’à une époque un grand-frère, Idriss Saladin, m’a fait confiance et j’ai été choisi pour présenter les premières parties de Challenge Vacance, puis au vu de mes performances et des exigences de l’annonceur,  le public m’a plébiscité, sans doute parce qu’il se reconnaissait en moi car il est jeune comme moi. C’est ainsi que Idriss décide que je prenne la place de Tonton Jason Black à la présentation de Challenge Vacance. Un beau jour, alors que j’étais en vacances et en profitais pour mener une œuvre caritative aux côtés de C. Bouchingué, je reçois l’appel de mon chef Mme Jocelyne Fotso qui me donne pour mission de me rendre à Yaoundé pour présenter pendant un mois Caravane Mobile, et tout ça c’était grâce à mes performances à Challenge Vacance. De toute ma vie, je n’ai jamais eu l’intention de bousculer qui que ce soit pour obtenir quoi que ce soit; je me limite à mon travail et c’est le public qui juge.

Une ascension fulgurante qui vous permet aujourd’hui d’être épanoui tant professionnellement que financièrement… D’aucuns ont tôt fait de dire que les animateurs ne gagnent pas grand-chose, mais à voir votre rythme de vie, il se dégage un véritable contraste. D’ailleurs, Thiery Karol se targue d’être l’animateur le mieux payé au Cameroun; en êtes-vous sûr?

Ce sont les gens qui le disent hein, ayant remarqué mon rythme de vie, ils en ont déduit que je suis l’animateur le mieux payé parmi la génération de la trentaine (il sourit)…

Vous avez plusieurs voitures, une grande maison, etc. A votre âge…

(Il éclate de rire) Vous savez,  les gens sont allés jusqu’à dire que Canal2 c’est du n’importe quoi et tout… Moi je dis NON! Quand vous faites un métier il est important de soigner votre image… Vous par exemple M. Dariche Nehdi, si votre hiérarchie constate le bon travail que vous menez, elle fera tout pour vous mettre à l’aise. Aujourd’hui je suis à Canal2 comme la première vitrine, c’est-à-dire, quand vous présentez une émission comme Canal Matin qui est la première image de la Télé, il y a de quoi compter sur les faveurs de votre hiérarchie qui vous a fait confiance et vous donne les moyens de vous épanouir. Aujourd’hui j’ai des responsabilités, mon papa est décédé depuis 2003, j’ai une mère, des petits frères dont un à l’université et l’autre en terminale, j’ai des enfants… Il faut être responsable et cela passe par une discipline de vie, c’est-à-dire, éviter de flâner inutilement, éviter de passer sa vie dans les boîtes de nuit, éviter de courir après les jupons des femmes, bref moi je veux être un exemple pour mes enfants. Quand vous avez la chance d’être entouré par des aînés comme Jocelyne Fotso, Olivier Nku, Léonard Châtelain, ou encore Idriss Saladin, vous ne pouvez que progresser.

© Entretien avec CulturEbene

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Lebledparle uses cookies to improve your experience and optimize the functioning of the site. Targeted advertising content may also be presented to you. By continuing to browse, you certify that you accept the use of cookies. You can also accept these cookies by clicking on "Accept and continue". CONTACT US