Calixthe Beyala : « Les rapports incestueux entre certains blogueurs et certains dirigeants du Cameroun sont établis »

L’écrivaine franco-camerounaise Calixthe Beyala dans une publication sur sa page Facebook le 30 novembre 2021, dénonce les rapports « incestueux » qu’entretiennent les bloggeurs et certains dirigeants camerounais. Selon elle, « certains de nos dirigeants considèrent des élites à l'intérieur du Cameroun ou à l'extérieur du pays, comme de véritables rivaux politiques ».

Calixthe Beyala (c) Droits réservés

Lebledparle.com vous propose ci-dessous, la chronique de Calixthe Beyala

Il y a de cela deux semaines un audio devenu viral sur les réseaux sociaux, mettait en scène une conversation entre le patron de la Sécurité militaire et un lanceur d’alerte. Pour l’écrivaine Calixthe Beyala, c’est la preuve qu’il y a un lien entre certains blogueurs et certains pontes du régime de Yaoundé.

Les rapports incestueux entre certains blogueurs et bon nombre des dirigeants du Cameroun sont établis.

Voilà des mois que j'en parlais ! Il me paraissait saugrenue que des jeunes que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam se lèvent un matin et m'insultent !

La première réaction est celle d'accuser l'opposition d'avoir commandité ces agressions... Mais je doutais fort de la culpabilité de cette opposition que je ne connaissais pas, avec qui je n'avais pas d'accointance ni de relation d'ailleurs !

La réalité est aujourd'hui sous nos yeux : certains de nos dirigeants considèrent des élites à l'intérieur du Cameroun ou à l'extérieur du pays, comme de véritables rivaux politiques. Il conviendrait dès lors pour eux de les éliminer. Pour ce faire, ils font dresser de faux rapports de police contre eux ; ils commanditent des articles contre eux auprès des blogueurs. Ces derniers pour des sommes ridicules s'en donnent à cœur joie.

Ils les calomnient ! Ils les vilipendent ! I Ils les salissent si profondément que les latrines de ma grand-mère sentent la rose à côté des immondices dont ils sont recouverts ! Ils les affublent de tous les noms d'oiseaux inexistants enfin de les intimider, les empêchant ainsi de prendre part aux débats qui animent la nation.

Et c'est bien dommage pour un grand pays comme le Cameroun qui compte en son sein des personnalités prestigieuses, hautement qualifiées, capables d’apporter une plus-value à notre si belle nation.

Il reste à espérer qu'avec le temps, ce comportement très lâche, ce traquenard, pour ne point dire ignoble changera pour le plus grand bien de notre pays.

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX