[Tribune] David Eboutou : « Le Professeur Maurice Kamto n'est plus le patron du MRC »

Dans une tribune publiée sur sa page Facebook le mardi 24 août 2021, l’analyste politique David Eboutou soutient que le leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto ne tient plus les rênes de cette formation politique. Pour lui, le parti « est pris en otage par les Mrcistes Facebookiens qui ternissent l’image du parti politique de l’opposition ».

David Eboutou (c) Droits réservés

Dans son analyse, David Eboutou estime que pour sa bonne hygiène politique, Maurice Kamto devrait se débarrasser  de ce type de militants et sympathisants.

Lebledparle.com vous offre l’intégralité de la tribune.

le Professeur Maurice Kamto doit certainement chercher un moyen discret pour se débarrasser du MRC..

!!!

Le Professeur Maurice Kamto doit beaucoup s'interroger. Je crois qu'il lui arrive des moments où il se demande :" Bon Dieu ! Que suis-je allé foutre dans ce bordel ?!"

Lui, l'éminent homme de Sciences, qui a connu une belle carrière l'ayant conduit jusqu'à la haute fonction de Ministre délégué auprès du Ministre de la Justice, a certainement cru qu'il pouvait apporter aux camerounais au plan politique, son expérience pour hisser notre pays encore plus haut .

Tout avait pourtant bien commencé. De brillants intellectuels s'étaient réunis à ses côtés ce jour-là à l'hôtel HILTON à l'initiative du Professeur Alain Fogué TEDOM. Il fallait jeter les jalons pour ensemencer un nouveau Cameroun.

Parmi ces sujets particulièrement brillants, l'un d'eux, le Professeur Claude ABÉ eût l'éclair de génie de proposer à l'assistance la dénomination Mouvement pour la Renaissance du Cameroun ( MRC ) pour porter ce nouveau projet politique qui se positionnait ainsi en antithèse de ce qui se faisait jusqu'ici dans notre biotope politique.

 Pour mener à bien ce nouvel itinéraire en terme de vision à proposer aux camerounais, un homme fût choisi consensuellement de par son Pedigree intellectuel et son expérience gouvernemental. Il s'agissait du Professeur Maurice KAMTO. Le parti politique du Professeur Alain Fogué TEDOM, le Mouvement Populaire Republicain (MPR) va ainsi muter d'appellation pour devenir  officiellement le MRC. Une belle astuce pour contourner le Ministère de l'Administration Territoriale qui ne voyait pas ce regroupement d'intellectuels d'un bon œil.

En 2013, soit une année seulement après sa création, le jeune parti politique décide de se lancer dans les joutes électorales. Son leader, le Professeur Maurice KAMTO n'hésitera pas à postuler aux législatives dans le Mfoundi IV à Yaoundé. Dans ce fief électoral pourtant acquis au RDPC, il fera néanmoins un score honorable qui l'amènera à dénoncer des tricheries du parti au pouvoir.

Cependant et Tant bien que mal, le parti aura résisté aux soubresauts d'une conjoncture politique camerounaise particulièrement répressive et construisant son aura anneau après anneau, année après année. Maurice KAMTO, son président national,  aura su surfer jusque-là sur un capital sympathie de plus en plus grandissant jusqu'en 2018 où il sera consacré second avec 14.23% de voix à l'élection présidentielle.

Seulement, alors qu'on se serait attendu qu'un travail de terrain plus ardu fait de maillage stratégique se poursuive dans la même veine, le Président national du MRC va se retrouver dans l'engrenage d'une radicalisation inopportune et inconséquente, encouragée par des espèces d'illuminés politiques, des sortes de martiens totalement incultes à la chose politique.

Ce sont précisément ces nouveaux entrepreneurs du populisme politique, pour la plupart basés en occident et, ayant pour principal champ d'expression politique Facebook, qui ont entonné le requiem du MRC et de son Président national.

À coups de propos belliqueux, de calomnies abjectes et de propension à la haine, ces MRCISTES FACEBOOKIENS ont, malgré les nombreux rappels à l'ordre et d'interpellations d'esprits lucides comme nous autres, choisi de persévérer dans la bêtise.

La conséquence, étant aujourd'hui qu'ils ont réussi l'exploit de tuer ce beau projet. Ils ont tué l'affaire !

La vérité est que le Professeur Maurice KAMTO n'est plus le patron du MRC .Ce sont ces déjantés qui donnent le ton dans ce parti politique. Ils décident, imposent, passent à l'action à travers leurs tontons flingueurs spécialisés dans les Fake News sur les réseaux sociaux et , Maurice KAMTO, certainement par peur de représailles a souvent été obligé de suivre le cours du vent pour ne pas être taxé de traître. Les diablotins se sont affranchis du Maître! Ils ne fonctionnent désormais qu'à leurs têtes!!

C'est fort de cette trajectoire déclinale qu'il m'arrive parfois de penser à l'attitude que pourrait avoir le Professeur Maurice KAMTO, seul dans son intimité. Il doit se demander ce qui n'a pas réellement marché.

Ce n'est pas du tout facile de subir le diktat des gens qui s'identifient avec des pseudonymes d'animaux ou de titres de généraux imaginaires, hurler ,aboyer, éructer ou baver de discours de haine et de discours violents le long de la journée sur les réseaux sociaux, tantôt annonçant la mort du Président de la République, tantôt nous annonçant que c'est son sosie qui est là où encore qu'ils l'ont tout simplement " CATCHAM" pour revenir nous parler de " révolution "!

Que peut-on au final, tirer des gens qui ont des pseudonymes du genre Max Senior Ivoir, Sandy Boscom, Niat Barano, general Wanto, Fils du planteur, Kamoua la panthère, Caporal Grillé ,Général Val-Zero , général Marcelle, général Adélaïde, commandant Kemta etc ...on dirait une foire aux noms clownesques les plus risibles qu'on brandit comme expédients pour ne pas, in fine s'assumer.

Comment penser que dans cette galerie de demi-fous, le professeur Maurice Kamto y trouve encore sa place?! Lui, l'aristocrate, le pédagogue ayant toujours  surfé sur la finesse des mots et la subtilité dans la posture.

Comme je l'ai dit, cet homme n'a plus sa place dans ce parti politique, mieux, cette ONG qui n'est plus qu'un ramassis de calomniateurs répugnants et d'aficionados pathologiques qui l'utilisent comme marionnette entre leurs mains de marionnettistes.

Ce ne sera pas une surprise que dans un avenir, le Professeur Maurice KAMTO trouve bel et bien un moyen de quitter cette barque ivre d'individus qui se livrent à des orgies politiques pour assouvir leurs fantasmes les plus enfouis pour qu'ils poursuivent leur chemin de croix sans lui.

Il ne mérite pas ça. Ce n'est pas ce projet qui a fait rêver nous autres, ou encore ces milliers de compatriotes qui regardent désormais ce parti comme un problème plutôt que comme une solution..

Il va bien falloir que le prof se libère de ces zombis pour sa propre hygiène politique !

J’ai dit!

David Eboutou

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !