Décès de Christian Tumi : L’hommage de Fo’o Sokoudjou Chendjou II

Le 4 avril 2021, le chef traditionnel du village Bamendjou a produit un texte hommage à l’Archevêque émérite, Cardinal Christian Tumi, décédé le samedi 3 avril 2021 en début de matinée.

Fo'o sokoudjou Mpoda - DR

Lebledparle.com vous propose l’intégralité du texte.

Voici que la guerre a surpris les ouvreurs de cigale au champ !!!

On disait comme ça que c'est comme que ça allait finir?

Donc c'est comme ça que l'homme allait partir? Sans mot dire? Sans dire au-revoir ?

Tumi, en partant comme ça tu as fait quoi des nombreux problèmes dont le nœud était à toi? Tu as avalé les solutions pour partir où tu as laissé les nouvelles avant de partir? Tu pars comme ça que les enfants restent faire comment ? Ils regardaient alors la route pour attendre qui?

Oui, si c'est  Dieu qui  a dit comme ça, moi j'accepte aussi mais ne pars pas sans regarder derrière et si tu arrives là-bas, si c'est vrai qu'on se rencontre  là-bas, tu salues les Ahidjo, les Moumie, les Delphine Tsanga, les jean marie Benoît Balla, les André  Wouking, les Fo'o Tchindeu, mon père, les Marc Vivien Foe,  les Kadji Defosso, les Salomon Tandeng Muna, les Ndeh Tumazah, les Ndam Njoya, ..Martin Paul Samba, les Osende Afana, Tous les gens qui ont déjà pris le devant  et tu leur dis que s'ils se couchent par terre là où ils sont, qu'ils ne jettent pas la main sur le village.

Le deuil de Tumi ci doit parler à chacun de nous, nous devons  comprendre que quand la liane saute l'année, elle devient le bambou sec. Et que chacun comprenne que  c'est lui aujourd'hui comme ça pouvait être toi. Si ça venait maintenant comme ça, tu allais dire qu'en partant comme ça tu as fait quoi de toutes les choses qu'on attend de toi? Que tu étais venu ta part ici en haut faire quoi? Que chacun en restant comme ça sache que si ce n'est pas demain, c'est après demain et arrange chaque jour sa route si bien que s'il doit partir aujourd’hui qu'il ne parte pas avec du regret. Profites des deux jours-ci  que dieu te donne encore là pour arranger ton deuil

Notre pays est troublé, et les porteurs de messages ne font que partir laisser le trouble.

Que le chef envoie la voix pour appeler certaines restes de personnes qui sont encore là pour qu'ils se parlent et qu'ils cherchent le côté pour retirer une certaine quantité de haine dans la maison, qu'ils lancent la terre sur les cacas qu'on a chié partout dans la maison et qu'on enlève les termites qui sortent sur ça pour manger. Parfois quelque chose était tellement gâté et on se retrouvait au sol du deuil pour arranger. Donc nous ne pouvons pas profiter du deuil de Tumi ci pour éteindre un certain nombre de feu qui nous brule?, le deuil en venant n'envoit pas le message !!

Oui, Tumi, tu es venu avec ta qualité, tu as fait ta quantité que tu pouvais, te voilà parti, c'est vrai que ce qui plaît le haut plaît aussi à Dieu, va avec ta vérité et même là où tu vas, arrêtes que ta vérité !!!

Qu'on part souvent comme ça qu'on part même où? Va et tu arrives avec tes ancêtres avant que vous savez là où vous allez mettre.

Fo'o sokoudjou Mpoda ce 4 avril

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !