[Tribune] « Sous la cendre, les étoiles » de Maurice Kamto : Ce qu’il faut comprendre…

Le président national du MRC vient de publier un livre intitulé : "Sous la cendre, les étoiles", dont la sortie est prévue pour le vendredi 05 mars 2021. Le titre de ce livre suscite une polémique sur la toile. François Gaël Mbala, journaliste et éditeur fais une ascèse littéraire pour tenter d'expliquer le titre Sous la cendre, les étoiles.

Maurice Kamto, Poésie (c) Collage photos

La symbolique et le symbole en littérature entretiennent avec le texte et le contexte d’un ouvrage, une relation à la fois délicate, et capricieuse. Pour les profanes, cela passe généralement inaperçu. C’est pour apporter un pseudo éclairage au projet éditorial « Sous la cendre, les étoiles » de l’homme politique camerounais Maurice Kamto, qui engendre les passions sur la toile, que je me suis résolu à formuler ce petit texte, qui je l’espère, édifiera certains.

Qu’est-ce le symbolisme ?

Avant de m’aventurer dans cet exercice qui je le sais, me vaudra des critiques acerbes venant d’une certaine classe, il convient de définir le Symbolisme en de termes certains.

En effet, de façon plus simple, le Symbolisme se reçoit comme un mouvement littéraire de la fin du 19e siècle en réaction contre le naturalisme et la poésie parnassienne.

Le mouvement a pour objectif de fonder l’art sur une conception spirituelle du monde et lui offrir des moyens d’expression autres que ceux de la simple représentation réaliste utilisée par les autres mouvements littéraires de l’époque (romantisme, Naturalisme, le réalisme).

Pour les symbolistes, on ne peut décrire le monde directement. Ils passent donc par la suggestion afin d’établir des liens et des correspondances pour donner une vision symbolique et spirituelle du monde et des objets qui le compose. Ils jouent également avec la musicalité des mots.

Ainsi définit, revenons sur le titre de l’œuvre « Sous la cendre, les étoiles » qui comporte deux termes essentiels susceptibles de plonger le lecteur dans le texte étant hors texte : La cendre et les étoiles.

Analyse du titre de l’œuvre « Sous la cendre, les étoiles »

- La cendre

En littérature, la cendre symbolise l’humilité, la mortification, la pénitence, l’annihilation, la régénérescence, la fertilité de la terre... C’est un résidu d’un corps organique après sa calcination.

Les cendres se dispersent au vent et se répandent sur la terre ou se dissolvent dans l’eau. La cendre nous renvoie à notre peu d’importance, notre misérable et éphémère condition humaine. Elle nous invite à observer l’humilité devant l’Univers. La cendre est ce qui reste de ce qui a été vivant.

Toutefois, l’absence de vie ne signifie pas obligatoirement la mort qui, elle, peut être considérée comme une autre forme de vie. La cendre représente le néant, ou plus exactement le ni-vivant-ni-mort, un état amorphe tel qu’il était avant la Création de l’univers selon différents mythes.

- Les étoiles

Soleil, Lune, Etoiles si l’on se réfère à leur usage dans les écritures anciennes, même si leurs apparitions sont rares, elles ont toujours, ou presque, une fonction que l’on peut qualifier de magique ou de mystique.

Ils annoncent des situations, des aventures romanesques parfois conventionnelles, parfois plus originales. Ils s’intègrent alors dans l’action et déterminent les attributs de scènes courtoises ou ils ouvrent un chemin mystique aux héros.

Ils remplissent assez rarement un rôle utilitaire, et suscitent la seule émotion artistique chez le destinataire. « Pâle étoile du soir, messagère lointaine... », écrivait Alfred Musset.

Partant de cette logique, les étoiles symbolisent l’ordre cosmique en raison de leur course autour de l’étoile Polaire. Toutes les traditions accordent dans la foulée un caractère hautement significatif à l’étoile.

Les étoiles sont vues comme des guides. Elles le sont effectivement pour le marin qui s’oriente grâce à elles sur l’immensité de la mer. L’étoile, d’une manière générale, représente le but à atteindre, le signal qui montre la fin du voyage.

Elle servit donc, selon le Nouveau Testament, à guider les Mages d’Orient vers la crèche de l’Enfant Jésus. Certaines spéculations (astrologie) vont même plus loin dans ce domaine, en accordant aux étoiles une fonction directrice dans la destinée humaine.

Que retenir… ?

Chacun à partir des éléments supra, peut poser son analyse… Je n'ai pas lu le livre. S'il m'offre une copie, je reviendrais avec une analyse plus poussée...

N. B. Mon travail est purement littéraire. Je ne rêve pas un jour, militer au sein de cette formation politique. Peut-être la mentalité va évoluer…

François Gaël Mbala

Même village avec mon père

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !